Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le baptême d'Oyongo avec l'Impact?

Ce serait hâtif, mais fort utile. Fraîchement accueilli par ses coéquipiers après s'être longuement laissé désirer, Ambroise Oyongo pourrait faire ses débuts face au Real Salt Lake samedi après-midi au stade Saputo.

Le Camerounais viendrait prêter main forte à une défense émaillée par les blessures à Hassoun Camara, à Victor Cabrera et à Donny Toia. Toutefois, le défenseur de 23 ans ne s'est entraîné qu'une fois avec son nouveau club, vendredi.

Son arrivée avec l'équipe a mis fin à une saga de près de quatre mois amorcée par la transaction qui l'a fait passer, avec Eric Alexander, des Red Bulls de New York à l'Impact en retour de Felipe Martins. Oyongo s'était opposé à son transfert avant de finalement rentrer dans le rang sans expliquer sa résistance.

Vendredi, il s'est dit prêt à jouer un match complet, mais l'entraîneur Frank Klopas, même s'il n'a pas exclu de l'utiliser, a estimé qu'il serait plus réaliste de lui donner une semaine d'adaptation.

En quête d'un premier gain

« Nous devons commencer à gagner des matchs, particulièrement à domicile », a commenté Dominic Oduro à la veille de l'affrontement face au Real Salt Lake (3-2-5).

« Je ne veux pas sonner l'alarme, mais il s'agit d'un match que nous devons absolument gagner », a poursuivi le Ghanéen.

L'Impact (0-3-2) occupe le dernier rang de l'Association Est avec seulement deux points en cinq matchs, une fiche sombre qui a jusqu'ici été pardonnée par l'improbable épopée en Ligue des champions de la CONCACAF. Mais en MLS, les hommes de Frank Klopas ont une fiche de 0-1-1 à domicile cette saison.

« Nous savons à quel point il est difficile d'aller chercher des points à l'étranger, nous devons donc aller en accumuler un maximum à domicile, a dit le défenseur Wandrille Lefèvre. Quand vous échappez des points à domicile, c'est comme une défaite.

« Nous devons dicter le jeu sur notre terrain, imposer notre rythme. »

Malgré ses ennuis en championnat, l'Impact a une fiche de 7-2-5 à domicile à ses 14 dernières rencontres devant ses partisans, toutes compétitions confondues. La défaite de 2-1 face aux Timbers samedi dernier était même le premier revers de l'équipe au stade Saputo en 10 rencontres.

Cependant, l'Impact demeure la seule équipe de la MLS sans victoire cette saison et le onze montréalais continue d'accorder trop de buts en deuxième demie. Dix-neuf des 23 buts accordés par l'Impact cette saison ont été concédés en deuxième demie.

L'Impact en arrache aussi à l'attaque, ayant marqué plus de deux buts dans un match à une seule reprise depuis le 29 juin 2014, soit en 24 matchs de MLS.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.