Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Au triple galop vers la Triple couronne

Sous une pluie battante, American Pharoah a remporté samedi le Preakness conservant ses chances de remporter la Triple couronne.

Le poulain de trois ans avait aussi prévalu au Derby du Kentucky, le 2 mai.

S'il devait gagner aussi lors du Belmont Stakes, le 6 juin, il deviendrait le premier à mériter la Triple couronne depuis Affirmed, en 1978.

« C'est un cheval incroyable, mais je ne veux pas y penser tout de suite, a dit son entraîneur, Bob Baffert. Je veux savourer cette victoire. »

Baffert est passé à un gain d'une Triple couronne en trois occasions: avec Silver Charm en 1997, Real Quiet en 1998 et War Emblem en 2002.

Tale of Verve a terminé loin derrière en deuxième position, devant Divining Rod et Dortmund, qui est aussi entraîné par Baffert.

American Pharoah s'élançait largement favori malgré un départ de la première ligne, réputée comme étant peu favorable.

Il a connu un départ plus ou moins lent mais a vite pris le contrôle en route vers un sixième gain d'affilée, sans réelle menace de ses rivaux.

« Je l'ai guidé vers la tête et une fois que nous avons pris les devants, c'étais dans le sac », a dit son jockey, Victor Espinoza.

La piste était très boueuse après qu'un orage se soit pointé une quinzaine de minutes avant le départ. Après la course, Espinoza avait les lunettes pleines de boues et les bottes pleines d'eau.

« Je gelais, a t-il confié. J'avais hâte que ça se termine. »

L'an dernier, Espinoza a remporté le Derby et le Preakness sur California Chrome, avant de s'incliner au Belmont. C'était alors la deuxième fois où il avait la chance d'obtenir la Triple couronne, après une première occasion du genre en 2002.

« Espérons que la troisième fois va me porter chance », a t-il dit au sujet du Belmont à venir.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.