NOUVELLES
15/05/2015 08:27 EDT | Actualisé 15/05/2016 05:12 EDT

Un millier de migrants se faufilent en Thaïlande et en Indonésie

Rohingya migrants stand and sit on a boat drifting in Thai waters off the southern island of Koh Lipe in the Andaman sea on May 14, 2015.  The boat crammed with scores of Rohingya migrants -- including many young children -- was found drifting in Thai waters on May 14, according to an AFP reporter at the scene, with passengers saying several people had died over the last few days.     AFP PHOTO / Christophe ARCHAMBAULT        (Photo credit should read CHRISTOPHE ARCHAMBAULT/AFP/Getty Images)
CHRISTOPHE ARCHAMBAULT via Getty Images
Rohingya migrants stand and sit on a boat drifting in Thai waters off the southern island of Koh Lipe in the Andaman sea on May 14, 2015. The boat crammed with scores of Rohingya migrants -- including many young children -- was found drifting in Thai waters on May 14, according to an AFP reporter at the scene, with passengers saying several people had died over the last few days. AFP PHOTO / Christophe ARCHAMBAULT (Photo credit should read CHRISTOPHE ARCHAMBAULT/AFP/Getty Images)

DJAKARTA, Indonésie - Plus d'un millier de migrants illégaux sont arrivés en Thaïlande et en Indonésie vendredi, devenant les plus récents réfugiés à se faufiler dans des pays d'Asie du Sud-Est qui ont clairement fait savoir qu'ils n'y sont pas les bienvenus.

Affaiblis, affamés et déshydratés, la plupart des migrants s'étaient entassés à bord de trois navires que des pêcheurs indonésiens ont remorqués jusqu'aux province d'Aceh et du Nord-Sumatra après les avoir retrouvés à la dérive, tandis qu'une centaine d'autres personnes — dont deux petits enfants — ont été retrouvées jeudi sur une plage thaïlandaise.

Plus tôt cette semaine, environ 1600 migrants avaient été secourus par les marines malaisienne et indonésienne, mais les deux pays ont ensuite annoncé qu'ils n'accepteraient plus de nouveaux réfugiés. Ils ont alors commencé à renvoyer en mer les navires qu'ils interceptaient, après avoir fourni des vivres et de l'eau aux migrants.

On ne sait pas si les réfugiés qui sont arrivés au cours des dernières heures avaient précédemment été refoulés.

Au cours des trois dernières années, plus de 120 000 membres de la communauté musulmane rohingya, qui est fortement persécutée par la majorité bouddhiste en Birmanie, ont versé des sommes importantes à des passeurs pour se rendre vers d'autres pays.

Toutefois, la répression dont ils font maintenant l'objet pousse les trafiquants à abandonner les réfugiés en pleine mer. Des organisations humanitaires de renom affirment qu'environ 6000 personnes sont actuellement coincées à bord de rafiots.

De nombreux réfugiés sont aussi des Bangladais partis à la recherche d'une vie meilleure.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter