NOUVELLES
15/05/2015 06:53 EDT | Actualisé 15/05/2015 09:07 EDT

États-Unis: Djokhar Tsarnaev sera le 62e prisonnier du couloir de la mort fédéral (VIDÉO)

Djokhar Tsarnaev, condamné à mort vendredi pour le double attentat de Boston, sera le 62e prisonnier du couloir de la mort fédéral dans l'Indiana, avec peu de risques d'être exécuté avant longtemps, selon le Centre d'information sur la peine capitale (DPIC).

Les condamnations à mort à l'échelle fédérale sont "extrêmement rares" et le verdict de châtiment suprême ne "signifie pas qu'il sera exécuté dans un futur proche" en raison des "nombreuses années" de procédures d'appel devant lui, a prédit Robert Dunham, directeur du DPIC.

Le gouvernement américain ne requiert la peine capitale qu'en cas de "crime inhabituel" et c'était le cas pour les attentats du marathon de Boston, qui ont fait trois morts et 264 blessés le 15 avril 2013.

Reconnu coupable de la double attaque de Boston, le jeune musulman d'origine tchétchène a été condamné à mort vendredi par un jury populaire et entre ainsi dans le couloir de la mort fédéral où il sera le 62e prisonnier. A 21 ans, il sera aussi le plus jeune.

Trois hommes de cette prison sise à Terre Haute, dans l'Indiana, ont été exécutés depuis 2001. Le cas le plus célèbre d'exécution fédérale est celui de Timothy McVeigh, exécuté le 11 juin 2001 par injection létale à l'âge de 33 ans, pour l'attentat d'Oklahoma City, où 168 personnes avaient péri en 1995.

L'exécution de Juan Garza a suivi de près, le 19 juin 2001, pour les meurtres de trois hispaniques dans un trafic de drogue au Texas. Louis Jones, un ancien combattant de la guerre du Golfe, a ensuite été exécuté le 18 mars 2003 pour le viol et le meurtre d'une militaire au Texas.

Dans le même laps de temps, 722 prisonniers ont été exécutés suite à des condamnations infligées au niveau des Etats fédérés et il y a actuellement plus de 3.000 condamnés à mort dans les prisons des Etats fédérés.

La peine capitale a été rétablie, par une décision de la Cour suprême en 1976, et le gouvernement américain l'a à nouveau autorisée par la loi, en 1988, dans les affaires de drogue ou de meurtres.

Mais en raison des années d'appel et des difficultés à s'approvisionner en produits d'injection létale, aucune autre personne que McVeigh, Garza et Jones, n'a été exécutée en quatre décennies.

Si le châtiment suprême de Djokhar Tsarnaev est confirmé au terme de nouveaux procès en appel et peut-être même devant la Cour suprême, il est presque certain que son exécution aura lieu dans l'Indiana, où se trouve également la chambre de la mort fédérale.

La justice peut toutefois aussi choisir un autre Etat pour l'exécution, mais elle ne peut avoir lieu dans le Massachussetts, où s'est produit le double attentat de Boston, car cet Etat a aboli la peine capitale.

En janvier 2014, l'ancien ministre de la Justice Eric Holder avait requis la peine de mort dans le cas de Tsarnaev en raison de "la nature du comportement incriminé et le préjudice qui en a résulté". La ministre Loretta Lynch, qui lui a succédé, a jugé vendredi que la peine capitale était une "punition adéquate pour ce crime odieux".

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST