POLITIQUE
14/05/2015 11:03 EDT | Actualisé 14/05/2015 11:45 EDT

Davie: «Je ne peux pas aller tirer les cheveux de Steven [Blaney]; il n'a pas de cheveux.» - Sam Hamad (VIDÉO)

QUÉBEC - La calvitie s'est invitée dans les relations Québec-Ottawa jeudi matin, en marge du dossier du chantier de Davie.

Le ministre Sam Hamad a eu une drôle de formule pour illustrer son impuissance face aux 200 mises à pied temporaires, alors que le gouvernement fédéral tarde à renouveler ses bateaux de ravitaillement de la Marine royale canadienne.

«Je ne peux pas aller tirer les cheveux de Steven [Blaney]; il n'a pas de cheveux», a lancé le ministre responsable de la Capitale-Nationale, en référence au député de Lévis-Bellechasse.

Sam Hamad a lui-même ri de son commentaire avant d'ajouter: «Ce qu'on peut lui dire, au moins: occupez-vous des travailleurs».

«Là, le fédéral, il faut qu'il [se] grouille, avait dit le ministre quelques minutes auparavant. Deux cents familles qui viennent de perdre leur emploi, ce n'est pas drôle.»

Il a ajouté: «Je ne comprends pas Steven Blaney, qu'est-ce qu'il fait. Là, c'est le temps de bouger».

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les citations politiques de l'année 2015