NOUVELLES
14/05/2015 06:40 EDT | Actualisé 14/05/2016 05:12 EDT

Les talibans attaquent un hôtel à Kaboul

Afghan police officers stand guard near the Park Place Hotel in Kabul, Afghanistan, Thursday, May 13, 2015. Gunmen stormed the guesthouse on Wednesday night as it hosted a party for foreigners. An hourslong siege ended early Thursday morning. (AP Photo/Allauddin Khan)
ASSOCIATED PRESS
Afghan police officers stand guard near the Park Place Hotel in Kabul, Afghanistan, Thursday, May 13, 2015. Gunmen stormed the guesthouse on Wednesday night as it hosted a party for foreigners. An hourslong siege ended early Thursday morning. (AP Photo/Allauddin Khan)

Le bilan de l'attaque des talibans contre une résidence fréquentée par des expatriés à Kaboul est monté à 14 morts jeudi, ont annoncé la mission des Nations unies en Afghanistan et un responsable policier afghan.

Parmi les morts figurent un Américain, un Italien et quatre Indiens.

"Une attaque contre des civils rassemblés pour un événement culturel au Park Palace à Kaboul a tué 14 civils et en a blessé sept autres", a indiqué dans un communiqué l'ONU.

Le nouveau bilan a été confirmée à l'AFP par un responsable policier à Kaboul, qui a également précisé que la police avait retrouvé le corps d'un seul assaillant.

Les assaillants se sont retranchés pendant sept heures avec plusieurs dizaines de personnes prises en otages dans la résidence Park Palace, une résidence fréquentée par des expatriés, qui accueillait un concert de musique afghane mercredi soir.

Les talibans afghans, qui ont lancé fin avril leur traditionnelle "offensive du printemps", ont revendiqué ce raid jeudi matin. "C'était une mission suicide menée par un de nos combattants. L'attaque a été minutieusement planifiée afin de viser une fête à laquelle participaient des gens importants dont des Américains", ont affirmé les insurgés dans un communiqué.

La mission onusienne en Afghanistan (UNAMA) a condamné cet acte, ainsi qu'une autre attaque armée à Lashkar Gah dans le sud de l'Afghanistan mercredi qui a fait six morts dont trois civils.

Dans son communiqué, l'UNAMA a déploré qu'au cours des quatre premiers mois de 2015, 974 civils ont été tués et 1.963 blessés, soit une augmentation de 14 pour cent par rapport à la même période en 2014.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter