NOUVELLES
13/05/2015 07:33 EDT | Actualisé 13/05/2016 01:12 EDT

Yémen: l'offensive de la coalition menée par Ryad en dix dates

Rappel des dates-clés au Yémen, où une trêve humanitaire est entrée en vigueur mardi soir, après sept semaines de raids aériens d'une coalition menée par Ryad pour stopper l'avancée des rebelles chiites Houthis soutenus par l'Iran.

- MARS 2015: "TEMPETE DECISIVE" -

- 26: Une coalition de neuf pays arabes --les monarchies du Golfe (sauf Oman), l'Egypte, la Jordanie, le Maroc et le Soudan-- lance l'opération aérienne "Tempête décisive" sous commandement saoudien. Celle-ci vise à contrer l'avancée des rebelles qui se sont emparés de vastes régions dont la capitale Sanaa en janvier et menacent de prendre le contrôle de l'ensemble du pays, frontalier du royaume saoudien. L'Iran, accusé de soutenir militairement la rébellion, dénonce une opération "dangereuse". Le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi fuit le Yémen et se réfugie à Ryad.

- AVRIL: COMBATS ET CRISE HUMANITAIRE -

- 2: Les rebelles, qui cherchent à s'emparer d'Aden (sud), prennent le palais présidentiel de la ville avant de s'en retirer le lendemain à la suite de raids. Mais le 6 avril, des rebelles font leur réapparition dans le secteur.

- 8-9: Washington commence à ravitailler en vol les avions de la coalition et dénonce le soutien de l'Iran aux rebelles. Téhéran enjoint à Ryad de cesser ses "actes criminels".

- 14: Une résolution de l'ONU demande un retrait des rebelles et leur inflige des sanctions dont un embargo sur les armes.

- 17: Profitant du chaos, Al-Qaïda s'empare totalement de Moukalla, chef-lieu de la province du Hadramout à l'est d'Aden. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon appelle à un cessez-le-feu immédiat au Yémen où les besoins d'aide humanitaire se font plus pressants.

- 19: Premières fissures au sein de la rébellion, le commandement militaire du Hadramout se rallie au président Hadi et le parti de l'ex-président Ali Abdallah Saleh allié aux rebelles soutient l'appel de l'ONU au cessez-le-feu.

- 21: L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avertit d'un effondrement imminent des systèmes de santé. Ryad annonce la fin des raids et une nouvelle opération nommée "Restaurer l'espoir". Mais les frappes reprennent dès le lendemain près de Taëz (sud-ouest).

- MAI: VERS UNE TREVE HUMANITAIRE -

- 5: Le conflit déborde au-delà des frontières, les insurgés bombardant la région saoudienne de Najrane. En moins d'une semaine, douze civils --onze Saoudiens et un Pakistanais-- sont tués.

- 8: Ryad propose un cessez-le-feu humanitaire de cinq jours renouvelables à partir du 12 mai mais intensifie ses frappes, bombardant l'aéroport international de Sanaa et le bastion des rebelles à Saada (nord). Le 10, les rebelles et leurs alliés se montrent ouverts au cessez-le-feu.

- 12: Entrée en vigueur de la trêve humanitaire à 23H00 (20H00 GMT) visant à permettre la livraison de matériel de secours attendus par la population. Le 13, le roi Salmane d'Arabie saoudite double l'aide humanitaire à 540 millions de dollars.

Depuis le lancement de l'opération aérienne, 828 civils ont été tués, selon l'ONU, et 12 millions de personnes sont en insécurité alimentaire.

lch-bc/acm/tp