NOUVELLES
13/05/2015 10:20 EDT | Actualisé 13/05/2016 01:12 EDT

Tentative de coup au Burundi: "tractations" entre loyalistes et putschistes (haut gradé loyaliste)

Des "tractations" étaient en cours mercredi au Burundi entre militaires putschistes et fidèles au président Pierre Nkurunziza, a annoncé un haut gradé loyaliste à l'AFP.

"Il y a des tractations entre les deux camps pour trouver une solution qui préserve les intérêts nationaux", a déclaré cet officier supérieur, ajoutant que les deux parties étaient "d'accord pour ne pas verser le sang des Burundais".

"On est tous d'accord pour qu'il n'y ait pas de troisième mandat", a-t-il assuré. "Reste à déterminer la manière de faire", a poursuivi cet officier supérieur ayant requis l'anonymat.

Le général Godefroid Niyombare, ancien compagnon d'armes de M. Nkurunziza et ancien chef des services de renseignements burundais, a annoncé mercredi la destitution du chef de l'Etat, en déplacement à Dar es Salaam pour un Sommet régional sur la crise ouverte par sa candidature à la présidentielle du 26 juin.

Le général Niyombare avait été limogé en février de la tête des services de renseignement burundais par le président Nkurunziza après lui avoir déconseillé de briguer un troisième mandat, jugé inconstitutionnel par ses adversaires.

La présidence burundaise a annoncé sur Twitter que la "tentative de coup d'Etat (avait) échoué" et que la "situation était maîtrisée". Le président Nkunrunziza se trouvait lui toujours à Dar es Salam, selon la présidence tanzanienne.

Il était impossible de savoir dans l'immédiat qui détenait les rênes du pouvoir à Bujumbura, où des militaires loyalistes protégaient toujours les locaux de la radio-télévision nationale.

esd-aud-ayv/jhd