NOUVELLES
13/05/2015 12:38 EDT | Actualisé 13/05/2016 01:12 EDT

Syrie: 48 morts dans des combats entre l'armée et l'EI dans la province de Homs (ONG)

Les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont pris au régime une grande partie d'une localité située sur une route stratégique de la province de Homs, dans le centre de la Syrie, après des combats ayant fait 48 morts, rapporte mercredi une ONG.

Parallèlement, les forces gouvernementales et les combattants du Hezbollah libanais ont capturé le plus haut sommet du Qalamoun, sur la chaîne montagneuse séparant le Liban de la Syrie, a affirmé une source syrienne sur le terrain.

Dans la province de Homs, l'EI s'est emparé de larges pans de la localité d'Al-Soukhna et de ses environs après des combats déclenchés dans la nuit, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Le gouverneur de Homs, Talal Barazi, a confirmé à l'AFP que les jihadistes étaient entrés "dans certains quartiers de la ville", et que l'offensive de l'EI se poursuivait.

Située à 320 km au nord-est de Damas, cette ville se trouve sur l'autoroute reliant Deir Ezzor, place forte de l'EI, à Palmyre, l'un des joyaux archéologiques du pays. Al-Soukhna est aux mains du régime depuis octobre 2013, tout comme Palmyre.

"L'EI a réussi à avancer à Al-Soukhna, et à s'emparer de larges parties (de la ville) ainsi que des régions environnantes", note l'OSDH.

L'Observatoire a fait état d'au moins 28 morts parmi soldats et supplétifs et 20 dans les rangs des jihadistes de l'EI, outre 100 blessés des deux côtés, dans les combats.

"Al-Soukhna est une zone d'infiltration pour les éléments de Daech (acronyme arabe de l'EI) qui viennent d'Irak et de Deir Ezzor", a souligné le gouverneur de Homs. "Daech vise certains points militaires pour détourner l'armée des autres lieux (de combats). Notre armée utilise l'artillerie et l'aviation (pour les combattre). Les (jihadistes) de Daech ont mené leur assaut ici car ils subissent des pertes à Idleb et dans le Qalamoun".

- Plus haute montagne du Qalamoun -

Une source de la sécurité syrienne a précisé que l'offensive avait également visé la périphérie nord et nord-est de Palmyre.

La capitale provinciale de Homs est sous le contrôle quasi total du régime, mais les insurgés et l'EI sont fortement présents dans les régions rurales et désertiques.

La province de Homs, la plus vaste de Syrie, est particulièrement importante car située dans le centre du pays, reliant Damas au nord du pays. Elle abrite aussi le champ gazier de Chaar, aux mains du gouvernement.

A Qalamoun, "les forces syriennes et combattants de la Résistance (Hezbollah) ont pris le contrôle total de la hauteur stratégique de Tallet Moussa", selon une source syrienne sur place.

La télévision officielle syrienne a déclaré que "les forces armées en coopération avec la résistance libanaise (Hezbollah) pourchassent ce qui reste des forces terroristes dans le secteur de Tallet Moussa", la plus haute montagne de la région qui domine tout la frontière avec le Liban.

Selon l'OSDH, "la prise de cette hauteur est un vrai progrès pour le régime et le Hezbollah". Depuis le début des combats dans ce secteur, le 4 mai, 18 militants du Hezbollah et 31 soldats et miliciens pro-régime des Forces de défense nationale (FDN) et 36 rebelles islamistes et du Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, ont été tués.

En avril 2014, le régime et le Hezbollah avaient pris le contrôle de la majeure partie du Qalamoun mais des centaines de rebelles s'étaient réfugiés sur les hauteurs, où se trouvent de nombreuses grottes.

Les jihadistes avaient lancé des attaques au Liban à partir de leurs positions et le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a affirmé la semaine dernière que les rebelles postés dans le Qalamoun représentaient une menace inacceptable pour la sécurité du Liban. "Ce problème nécessite une solution radicale", a-t-il prévenu.

Dans la région d'Idleb (nord-ouest), les combats se poursuivaient dans la région de Jisr al-Choughour où l'armée essaie de faire la jonction avec des soldats bloqués dans l'hôpital de la ville, selon une source syrienne de sécurité.

sah-rm/sk/feb/vl