POLITIQUE
13/05/2015 12:26 EDT

Création d'un ministère des Affaires urbaines: Québec rejette en bloc la promesse électorale du NPD

CP

Québec refuse toute ingérence supplémentaire du fédéral dans le monde municipal, rejetant du coup la promesse du NPD de créer un ministère des Affaires urbaines s’il est élu en octobre prochain.

L’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité, mardi, une motion du péquiste Stéphane Bergeron visant à dénoncer la possible création d’un tel ministère, « ce domaine étant une compétence exclusive du Québec ».

Le NPD s'est dit en accord avec la décision de l'Assemblée nationale, puisque le parti veut nommer un ministre qui sera un «interlocuteur désigné».

De passage à Montréal, Thomas Mulcair a promis de nommer un ministre responsable des grandes villes du Canada pour travailler sur les dossiers de transport en commun et de logement social, entre autres.

Il déplorait qu’Ottawa travaille en « vase clos » sans consulter les municipalités et a promis de devenir un partenaire fiable de la métropole s’il devient premier ministre.

« Il n’est pas normal que les maires ne trouvent personne à qui parler à Ottawa », a-t-il dit devant les militants néodémocrates réunis au Palais des Congrès.

Mais Stéphane Bergeron croit que cette promesse est un non-sens. Selon lui, ce ministère serait «inconstitutionnel» et «irrespectueux des provinces».

« Un ministre dont la seule responsabilité serait de s’occuper des affaires municipales, c’est totalement inacceptable. Qu’il y ait un ministère ou qu’il n’y ait pas de ministère ne fait aucune différence », a-t-il commenté.

Maria Mourani, candidate du NPD dans Ahuntsic, croit quant à elle qu’il serait utile de nommer un ministre des Affaires urbaines qui s’occuperait des municipalités à temps plein.

« Il y a des demandes que Québec fait, mais aussi que Montréal fait, mais personne ne les entend. C'est bien le problème de ce gouvernement-là [conservateur], il ne travaille pas avec les provinces, avec les municipalités », a-t-elle critiqué en entrevue avec Le Huffington Post Québec.

Le NPD a donc le mandat de redevenir le partenaire des villes, selon le député de Rosemont-La-Petite-Patrie, Alexandre Boulerice.

« Montréal est complètement laissée de côté et délaissée par les conservateurs. 80% de la population vit dans les grands centres, mais les conservateurs sont déconnectés de cette réalité-là », a-t-il dit.

Le NPD, qui a fait élire près de 60 députés en 2011, est toujours en tête des sondages au Québec à quelques mois des élections fédérales.

Avec les informations d'Althia Raj, du Huffington Post Canada.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Le futur pont Champlain