NOUVELLES
13/05/2015 01:12 EDT | Actualisé 13/05/2016 01:12 EDT

Miyazaki se lance dans la bataille contre une base américaine à Okinawa

Le plus célèbre réalisateur japonais de films d'animation, Hayao Miyazaki, a décidé mercredi de se jeter dans la bataille contre une base militaire américaine d'Okinawa (sud du Japon).

Le cofondateur du studio Ghibli est le porte-drapeau d'un nouveau fonds qui a pour but de bloquer la relocalisation très controversée de la base de Futenma sur un autre site de l'archipel d'Okinawa.

Le fonds Henoko doit être lancé mercredi à Naha, la capitale d'Okinawa, selon un représentant de l'assemblée locale, Yonekichi Shinzato.

"Ce fonds vise à soutenir à la fois moralement et physiquement les militants antibase US avec l'objectif de bloquer la construction d'une nouvelle base à Henoko et de déplacer celle de Futenma hors d'Okinawa", a déclaré M. Shinzato à l'AFP.

Hayao Miyazaki a publié un bref communiqué dans lequel il estime "n'avoir aucun autre choix que de soutenir les gens d'Okinawa s'ils sont déterminés" à lutter contre l'implantation américaine dans l'archipel.

L'an dernier déjà, le réalisateur oscarisé avait écrit un message aux militants d'Okinawa expliquant que "le désarmement d'Okinawa est nécessaire à la paix en Asie de l'Est", selon la presse nippone.

Une partie de l'argent récolté par le fonds Henoko servira à financer un grand rassemblement pacifiste dimanche à Naha.

Les habitants d'Okinawa s'opposent depuis des années à la présence militaire américaine et à la volonté du gouvernement de droite de Shinzo Abe de mener à bien les travaux de relocalisation de la base aérienne de Futenma, un déplacement souhaité par l'allié américain.

Archipel occupé par les Américains après-guerre et rétrocédé au Japon en 1972, Okinawa héberge plus de la moitié des 47.000 GI's stationnés au Japon, une cohabitation forcée qui est mal vécue par la population locale.

Les habitants se plaignent de nuisances sonores et des risques d'accident. Ils estiment aussi que la présence de tant de soldats américains constitue une porte ouverte à la criminalité, s'appuyant sur plusieurs faits divers ces dernières années.

kh-agr/kap/jh