NOUVELLES
13/05/2015 03:31 EDT | Actualisé 13/05/2016 01:12 EDT

Les fouilles à nu interdites dans les écoles

Les directions d'écoles ne devraient pas effectuer de fouilles à nu sur les élèves. C'est la principale conclusion du rapport de l'ex-procureure de la Couronne, Francine Bouchard, qui a été mandatée par l'ancien ministre de l'Éducation Yves Bolduc pour faire le point sur cette pratique dans le milieu scolaire.

Des sources gouvernementales confirment que le rapport et les décisions du gouvernement seront dévoilés cet après-midi par le ministre de l'Éducation François Blais.

L'enquête survient à la suite de la fouille à nu d'une adolescente survenue en février dernier à la polyvalente de Neufchâtel à Québec. L'élève de 15 ans avait été forcée de se dévêtir derrière un drap afin de vérifier si elle cachait de la drogue dans ses vêtements.

Le dossier est actuellement devant les tribunaux. La famille de l'adolescente a intenté une poursuite de 380 000 $ contre la direction de l'école et la Commission scolaire de la Capitale.

Québec a ordonné la tenue d'une enquête indépendante sur les cas de fouilles à nu d'élèves après que l'ex-ministre de l'Éducation Yves Bolduc eut déclaré que la fouille à nu dans les écoles devait être permise à condition « que ça soit très respectueux ». Ses propos avaient suscité de nombreuses critiques.

Le premier ministre Philippe Couillard avait corrigé le tir en affirmant qu'il n'était « pas question » que les fouilles à nu soient permises dans les écoles, « sauf dans les cas extrêmes justifiés par les forces policières. »

Le gouvernement a demandé à l'ex-procureure de la Couronne, Francine Bouchard, de lui formuler des recommandations dans ce dossier.