DIVERTISSEMENT
13/05/2015 09:54 EDT | Actualisé 13/05/2015 09:54 EDT

«Les beaux malaises» : de grandes aspirations internationales pour Martin Matte

PC

Martin Matte voit grand pour ses Beaux malaises. Le bruit d’une adaptation en France plane depuis déjà quelques mois mais, avec la nomination décrochée par sa comédie au Banff World Media Festival, dans la catégorie Sitcom, l’humoriste se permet d’anticiper des possibilités encore plus vastes, notamment dans la langue de Shakespeare.

La 14e édition du Banff World Media Festival se tiendra du 7 au 10 juin, en Alberta. L’événement récompense les meilleures œuvres télévisuelles du monde entier dans diverses catégories. On y remet des Rockies Awards, en référence aux Rocheuses canadiennes. D’autres émissions québécoises, comme 30 vies (qui y est nommée pour une quatrième année consécutive) et 19-2, sont aussi en lice cette année.

Bien sûr, Martin Matte et l’équipe des Beaux malaises, une production de la boîte Encore, seront sur place, dans trois semaines, pour célébrer et évaluer le potentiel d’exportation de leur projet.

«On va rencontrer des producteurs américains et du Canada anglais là-bas», a raconté Martin Matte sur le tapis rouge du Gala les Olivier, plus tôt cette semaine.

Beau velours

Sinon, en ce qui a trait à la France, les discussions continuent d’aller bon train. Présentement en train de mettre la dernière touche aux textes de la troisième saison des Beaux malaises, Martin Matte s’envolera sous peu pour Paris, où il a déjà quelques rendez-vous inscrits à son horaire.

«Les Français aiment Les beaux malaises et aimeraient refaire la série avec une vedette française, a-t-il expliqué. On est en négociations.»

Martin Matte a-t-il une préférence pour le choix de la personnalité qui incarnera son rôle chez nos cousins? Peut-être, mais pour l’instant, c’est motus et bouche cousue.

«C’est déjà en pourparlers, mais on ne sait pas ce que ça va donner, a précisé Martin. Je ne nommerai donc pas de nom tant que ça ne sera pas fait. On verra ce que ça va donner. Ça se passe bien. C’est un beau velours que les Français nous font.»

Parlant de velours, Martin Matte en a reçu tout un de la part des Québécois dimanche, alors qu’il a accepté le trophée de l’Olivier de l’année, décerné par vote populaire, et que Les Beaux malaises a été couronnée Meilleure Comédie à la télévision, au Gala les Olivier. Pour ce vieux routier de l’humour, qui compte une vingtaine d’années de métier derrière la cravate, ce genre de récompense ne change pas le monde, mais fait drôlement plaisir.

«Ça fait toujours extrêmement plaisir de gagner mais, avec les années, on comprend que ça n’a pas d’impact sur la qualité de ce qu’on fait. Ça n’a pas d’impact sur la qualité des Beaux malaises. Ça fait du bien à l’ego, c’est tout», a sagement philosophé Martin Matte.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo
11 spectacles d'humour à ne pas manquer en 2015
Voyez les images