NOUVELLES
13/05/2015 16:50 EDT | Actualisé 13/05/2016 01:12 EDT

Le jury entame ses délibérations au procès Tsarnaev à Boston

La peine de mort ou la prison à perpétuité pour Djokhar Tsarnaev? Son sort est désormais entre les mains du jury, qui a commencé ses délibérations mercredi après-midi et dont les membres doivent se réunir à nouveau jeudi matin.

Djokhar Tsarnaev, 21 ans, est l'un des deux auteurs de l'attentat de Boston en avril 2013, qui avaient coûté la vie à trois personnes et blessé 264 autres. Son frère aîné Tamerlan a été tué quatre jours après les attaques.

Cet attentat est considéré comme le plus grave jamais commis dans un espace public aux États-Unis depuis le 11 septembre 2001.

L'accusation a rappelé l'inscription ensanglantée découverte à l'intérieur du bateau où Djokhar Tsarnaev avait été retrouvé. Elle expliquait qu'il voulait venger les guerres américaines en Irak et Afghanistan et les musulmans innocents tués.

Pour le procureur, il n'y avait « pas de remords, pas d'excuses ». Il s'agissait clairement de propos « d'un terroriste convaincu qu'il a fait ce qu'il devait. Il trouvait justifié de tuer, mutiler et blesser grièvement des innocents, hommes, femmes et enfants ».

L'accusation rejette en bloc l'idée que Djokhar ait été sous la coupe de son frère aîné Tamerlan.

Car c'est justement sur cet aspect que les avocats de Djokhar  ont basé leur stratégie de défense, plaidant les circonstances atténuantes. Ils ont insisté sur le passé déraciné de Djokhar Tsarnaev. Ils en ont fait le portrait d'un enfant sans passé judiciaire, « invisible » dans une famille où sa mère et son frère aîné, qu'il adorait, s'étaient radicalisés, avant que ses parents ne repartent en Russie en 2012.

Il a été décrit comme un jeune influençable, nourri de magazines d'Al-Qaïda et de prêches extrémistes par son frère Tamerlan.

C'est la phase finale du procès. Les jurés qui n'ont le choix qu'entre réclusion à perpétuité et peine capitale devront parvenir à une décision unanime pour imposer la peine de mort.