NOUVELLES
13/05/2015 03:08 EDT | Actualisé 14/05/2015 11:55 EDT

Rue Sainte-Catherine Ouest à Montréal: des trottoirs élargis et moins de stationnement (VIDÉOS)

L'administration Coderre revampera complètement la rue Sainte-Catherine Ouest : les trottoirs seront élargis pour permettre à davantage de piétons de circuler. Par conséquent, 43 % des espaces de stationnements disparaîtront.

« Je veux que cette rue-là soit vivante, qu'on puisse bouger avec, qu'on puisse faire preuve d'audace et qu'il y a des moments où l'on peut se dire pas de voitures », a affirmé le maire de la Ville de Montréal, Denis Coderre, lors d'un point de presse mercredi. Il a précisé que cette décision était le résultat d'un comité de consultation.

Entre Aylmer et McGill College, il sera ainsi complètement impossible de se stationner. Sur 139 places de stationnement disponibles, 60 disparaîtront. Sur les autres portions de la rue, les élus pourraient décider d'interdire le stationnement ou de le conserver.

« Ce n'est pas juste pour les cinq prochaines années et on recommence. C'est vraiment à long terme. »

— Denis Coderre, maire de la Ville de Montréal

Par ailleurs, l'administration Coderre a choisi de ne pas mettre de pistes cyclables sur cette rue. La vitesse sera toutefois réduite à 30 kilomètres/heure. Des pistes cyclables se trouvent sur d'autres artères, à proximité.

« Le fait de baisser ça à 30 kilomètres/heure, on n'a pas besoin de créer des bornes distinctes pour la question des bicyclettes. Il va y avoir cohabitation », a souligné le maire Coderre.

Des trottoirs chauffants

La Ville de Montréal confirme qu'elle ira de l'avant avec des trottoirs chauffants. Cependant, la technologie reste à définir. On ignore également quelles sont les parties de trottoirs qui seront chauffants.

La Ville prévoit un budget de 95 millions de dollars pour la phase 1. Les travaux doivent commencer en 2017 pour se terminer 2021.

Le maire Coderre affirme que le budget prévu, au niveau de l'infrastructure, est de 79,1 millions de dollars et qu'un budget de 5,1 millions de dollars est prévu comme « budget de fonctionnement ».

Une annonce qui ne fait pas l'unanimité

Le chef de l'opposition officielle et de Projet Montréal, Luc Ferrandez, est d'avis que ce projet est décevant. Ce réaménagement n'est pas convivial, selon lui, et ne permettra pas de « relancer la rue », ni « d'attirer les terrasses ».

Le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, appuie quant à lui ce réaménagement. « L'aménagement proposé permettra une mise en valeur des commerces, des universités et des lieux de divertissement présents tout en préservant l'ambiance authentique de la "Sainte-Cath" », a-t-il déclaré par voie de communiqué.

M. Leblanc a aussi souligné que le plan d'action dévoilé permettra d'assurer une gestion efficace des travaux et de minimiser l'impact négatif des chantiers de construction sur cette rue commerciale.

La rue Sainte-Catherine est d'ailleurs l'artère commercial la plus importante du Canada. Son chiffre d'affaire dans le commerce au détail est évalué à plus d'un milliards et demi de dollars.

Avec les informations de François Cormier.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Des oeuvres majeures à Montréal