NOUVELLES
13/05/2015 03:49 EDT | Actualisé 13/05/2016 01:12 EDT

La Bourse de Tokyo finit en forte hausse (Nikkei +0,71%)

La Bourse de Tokyo, qui avait ouvert en baisse mercredi dans le sillage de Wall Street, s'est redressée pour finir en territoire positif, grâce à un regain d'optimisme au vu des résultats des entreprises nippones.

A la fin des échanges, l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a augmenté de 0,71% (+139,88 points) à 19.764,72 points.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a grignoté pour sa part 0,12% (+1,94 point) à 1.604,21 points.

La séance a été particulièrement active, avec 2,79 milliards de titres échangés sur le premier marché.

Les acteurs de la Bourse de Tokyo agissent parfois de façon imprévisible et changent d'avis en cours de journée, même en l'absence d'élément significatif.

Au moment de la fermeture à Tokyo (06H00 GMT), le dollar se situait à 119,87 yens, plus bas que son cours de la veille mais stable sur la journée, tandis que l'euro remontait légèrement à 134,64 yens, ce qui favorise les entreprises exportatrices nippones.

La devise du Vieux continent profitait entre autres du remboursement par la Grèce d'un prêt de 750 millions d'euros auprès du Fonds monétaire international (FMI).

Mercredi, de nombreuses entreprises nippones présentaient leurs résultats, soit pendant les transactions, soit après, et les acteurs du marché ont parié sur des performances positives, au vu des annonces de bon augure des précédentes séances, selon des courtiers.

Sur les 225 composantes du Nikkei, 134 ont augmenté, 90 décliné et une n'a pas bougé.

A nouveau dans les radars mercredi, l'action du pionnier des écrans à cristaux liquides Sharp à cause des rumeurs de presse, en attendant la présentation jeudi de ses comptes et d'un plan de développement à moyen terme. Le titre, qui avait perdu un quart de sa valeur lundi puis rebondi de 11% mardi, a rechuté de 4,27% mercredi pour finir à 202 yens.

Les donneurs d'ordres ont aussi sanctionné Casio (-4,17% à 2.252 yens), société familiale qui a pourtant annoncé mardi des résultats positifs mais inférieurs aux attentes.

L'action de l'opérateur de télécommunications KDDI, qui a fait état de robustes bénéfices pour l'année passée et de prévisions encourageantes, a été également délaissée: elle a perdu 2,43% à 2.786 yens.

- Les constructeurs d'automobiles punis -

Le marché a accordé plus de mansuétude à Yamaha Motors (+0,24% à 2.969 yens), spécialiste des deux-roues qui a affiché mardi de solides performances pour le premier trimestre de son exercice calendaire.

L'action Toshiba, boudée lundi et mardi en raison d'incertitudes sur ses performances financières après la découverte d'erreurs comptables, a repris 5,52% à 422,80 yens.

Les actionnaires n'ont pas tenu rigueur au laboratoire pharmaceutique Takeda de l'annonce de l'abandon du développement du médicament Alisertib (contre une forme de lymphome) à cause de résultats inférieurs aux attentes. Takeda a régressé de 0,08% à 6.215 yens. Le même produit continue de faire l'objet de tests de traitement du cancer du poumon à petites cellules.

Enfin, ont été sanctionnées les actions des constructeurs d'automobiles après l'annonce du rappel mondial de 5 millions de véhicules par Toyota et 1,56 million par Nissan, à la suite du scandale des airbags défectueux de leur compatriote Takata, déjà à l'origine de plus de 20 millions de retours au garage ces dernières années.

Le titre Toyota a lâché 1,06% à 8.196 yens et Nissan 0,95% à 1.246,50 yens.

L'action de Honda, jusqu'à présent la principale victime des coussins de sécurité viciés de Takata - mais qui n'a pas annoncé mercredi de rappel - a, elle, augmenté de 0,48% à 4.191 yens.

Le titre Takata s'est quant à lui dégonflé de 1,59% à 1.602 yens.

kap/agr/mcj

SHARP

CASIO COMPUTER

KDDI CORPORATION

YAMAHA MOTOR

TOSHIBA

TAKEDA PHARMACEUTICAL

TOYOTA MOTOR

NISSAN MOTOR

TAKATA

HONDA MOTOR