NOUVELLES
13/05/2015 09:51 EDT | Actualisé 13/05/2016 01:12 EDT

Corée du Nord: le chef de la Défense aurait été exécuté sur ordre de Kim Jong Un

SÉOUL, Corée du Sud - Le dictateur nord-coréen Kim Jong Un a ordonné que le chef de la défense du pays soit exécuté publiquement avec un canon anti-aérien, ont révélé mercredi les services du renseignement sud-coréen à des parlementaires du pays.Le général Hyon Yong Chol aurait été puni pour avoir répliqué à Kim, pour s'être plaint de ses décisions et pour s'être endormi pendant une rencontre que présidait Kim.Les analystes sud-coréens sont toutefois incapables de dire si cette exécution témoigne de la force ou de la faiblesse de Kim, qui a pris la relève de son père en 2011.D'autres doutent même que le général ait vraiment été exécuté, puisque les services sud-coréens du renseignement sont parfois peu fiables concernant les événements au nord de la frontière.Habituellement, le régime de Corée du Nord retire rapidement de ses documentaires télévisés de propagande les agents de l'État qui ont été démis ou exécutés. Cependant, du 30 avril au 11 mai, Hyon Yong Chol est fréquemment apparu dans ces émissions, selon un ministre sud-coréen.La principale agence de presse nord-coréenne n'a toutefois pas mentionné Hyon depuis le 29 avril.Le parlementaire sud-coréen Shin Kyoung-min, qui a assisté à la présentation des services de renseignement, dit que Hyon Yong Chol a été exécuté devant des centaines de personnes dans un camp de tir de l'académie militaire Kang Kon à la fin du mois d'avril.Un autre parlementaire, Kim Gwang-lim, a indiqué que le général Hyon avait omis de respecter certains ordres de Kim.L'exécution de Hyon n'a pas encore été confirmée par Pyongyang.