NOUVELLES
13/05/2015 01:24 EDT | Actualisé 14/05/2015 09:17 EDT

Boisbriand : l'ex-entrepreneur Lino Zambito plaide coupable de fraude, complot et corruption (VIDÉO)

Au palais de justice de Saint-Jérôme, l'ex-entrepreneur Lino Zambito a plaidé coupable mercredi à des accusations de fraude, de complot et de corruption. Son père, Giuseppe Zambito, a fait de même. Les deux hommes seront de retour en cour le 29 septembre pour les recommandations sur la peine.

Lino Zambito, vice-président de la firme Infrabec et premier témoin vedette de la commission Charbonneau, admet donc avoir illégalement financé le parti de l'ex-mairesse de Boisbriand, Sylvie St-Jean, pendant les années 2000, en échange de contrats.

Lino Zambito a été arrêté par l'escouade Marteau en 2011 lors de la première opération d'envergure contre la collusion et la corruption. Et il n'était pas seul : l'ex-mairesse de Boisbriand et des ingénieurs des firmes de génie-conseil Roche et BPR-Triax avaient aussi été arrêtés pour avoir participé au stratagème.

Un an plus tard, Lino Zambito a décidé de collaborer avec la justice. Pendant des jours, il a expliqué à la commission Charbonneau comment des cartels d'entrepreneurs se partageaient les contrats à Montréal ou à Laval.

Il a révélé que ces hommes d'affaires versaient des ristournes aux partis municipaux au pouvoir et donnaient aussi un pourcentage de leurs gains à la mafia.

Les crimes de Lino Zambito pourraient lui valoir une peine de prison, mais sa collaboration avec le système judiciaire et ses témoignages éclairants sur l'industrie de la construction lui permettent d'espérer l'indulgence des tribunaux.

L'ancienne mairesse de Boisbriand Sylvie St-Jean, qui a plaidé coupable en 2014, a écopé d'une peine de prison à purger dans la communauté.

Lino Zambito est le premier entrepreneur à plaider coupable dans cette affaire.

D'après les informations d'Isabelle Richer

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Construction: la (longue) marche vers une enquête