NOUVELLES
12/05/2015 07:21 EDT | Actualisé 12/05/2015 12:08 EDT

Verizon achète AOL pour 4,4 milliards $US

FILE - In file photo taken Aug. 21, 2010, a Verizon sign is shown at New Meadowlands Stadium in East Rutherford, N.J. On Tuesday, Jan. 14, 2014 a three-judge panel of the U.S. Court of Appeals for the D.C. Circuit affirmed that the FCC had authority to create open-access rules. But in a setback for the Obama administration's goal of Internet openness, the court ruled that the FCC failed to establish that its 2010 regulations don't overreach. Under so-called net neutrality rules adopted in 2010 by the Federal Communications Commission, wired broadband providers such as Comcast, Time Warner Cable and Verizon were barred from prioritizing some types of Internet traffic over others.(AP Photo/Peter Morgan)
ASSOCIATED PRESS
FILE - In file photo taken Aug. 21, 2010, a Verizon sign is shown at New Meadowlands Stadium in East Rutherford, N.J. On Tuesday, Jan. 14, 2014 a three-judge panel of the U.S. Court of Appeals for the D.C. Circuit affirmed that the FCC had authority to create open-access rules. But in a setback for the Obama administration's goal of Internet openness, the court ruled that the FCC failed to establish that its 2010 regulations don't overreach. Under so-called net neutrality rules adopted in 2010 by the Federal Communications Commission, wired broadband providers such as Comcast, Time Warner Cable and Verizon were barred from prioritizing some types of Internet traffic over others.(AP Photo/Peter Morgan)

Le groupe américain de télécommunications Verizon a annoncé mardi l'acquisition pour un montant de 4,4 milliards $ du groupe AOL, dont le titre s'envolait à Wall Street.

Verizon rachète l'ensemble des activités d'AOL y compris le journal en ligne Huffington Post et le site spécialisé TechCrunch.

La transaction, encore soumise à l'approbation des autorités de la concurrence, devrait être finalisée cet été, précise Verizon dans un communiqué.

Dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance officielle à la Bourse de New York, l'action AOL bondissait de 18,57% à 50,50 $ (alors que Verizon propose 50 $ par action) et celle de Verizon lâchait 0,82% à 49,39 $.

L'opération permet selon Verizon de faire passer le groupe "à l'étape supérieure dans le développement de ses plateformes numériques et de vidéos".

Le rapprochement des deux sociétés permet en effet la création d'une "offre de plateforme augmentée, orientée principalement vers le mobile, ciblant un marché publicitaire estimé par (le cabinet de recherche) eMarketer à près de 600 milliards $ mondialement", souligne l'opérateur de télécommunications.

Parmi les atouts d'AOL figurent notamment ses offres d'abonnements, son portefeuille de marques très connues comme The Huffington Post et TechCrunch mais aussi Endgadget, Makers ou le site aol.com, ses productions de vidéos en ligne indépendant des câblo-opérateurs (over-the-top video) ainsi que ses technologies pour l'achat et la vente automatisées d'espaces publicitaires sur internet.

"Cette acquisition renforce notre stratégie consistant à fournir une connexion vers de multiples écrans à nos clients, nos créateurs et nos publicitaires", a commenté le PDG de Verizon Lowell McAdam, cité dans le communiqué.

"AOL est de nouveau devenu un pionnier du numérique et nous nous réjouissons de la perspective de tracer un nouveau chemin ensemble dans le monde".

AOL a déjà été la propriété d'un autre grand groupe, Time Warner, qui l'avait acheté à prix d'or (165 milliards $) en 2001 juste avant l'éclatement de la bulle internet et s'en était séparé en 2009.

Un fonds activiste, Starboard Value avait suggéré fin septembre qu'AOL fusionne avec son concurrent Yahoo! mais le patron d'AOL Tim Armstrong avait alors relevé que son groupe avait déjà "une échelle considérable".

Sa société s'est récemment renforcée dans la publicité vidéo en ligne à travers notamment un partenariat le groupe français Publicis ou l'achat d'Adap.tv, une société spécialisée dans la publicité vidéo en ligne, en 2013.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter