POLITIQUE
12/05/2015 12:48 EDT | Actualisé 12/05/2015 12:53 EDT

Le candidat conservateur Chris Lloyd qui devait affronter Justin Trudeau démissionne

CertainlynotJustin.blogspot.ca/ Radio-Canada

Le candidat conservateur qui devait affronter le chef libéral Justin Trudeau dans la circonscription de Papineau a démissionné, mardi, après que CBC eut révélé qu'il cherchait, au moins en partie, à semer la pagaille dans les rangs du parti de Stephen Harper.

Chris Lloyd était le président de l'association conservatrice de Papineau. Il avait été désigné candidat du parti dans Papineau en février. Selon un porte-parole du parti, il avait pourtant été soumis au même processus de vérification que les autres candidats de la formation.

Mais selon CBC, la campagne de M. Lloyd s'inscrivait en fait dans le cadre d'un projet artistique qu'il mène depuis un moment. Dans un discours donné à Fredericton, le 5 mars, il a d'ailleurs soutenu qu'il n'était pas un acteur, mais qu'il s'est construit un personnage.

Il affirmait d'ailleurs qu'il était aussi membre du groupe LeadNow, dont l'objectif est de convaincre les Canadiens de voter pour n'importe qui, sauf Stephen Harper, lors du prochain scrutin.

Selon CBC, M. Lloyd a déclaré lors de ce même discours que le Parti conservateur était au courant qu'il menait un projet artistique, et qu'il en avait même informé l'association conservatrice de Papineau quand il les a contactés, en 2011.

Malgré tout, M. Lloyd a soutenu qu'il tentait « sérieusement » de battre Justin Trudeau. Le blogue de sa campagne, CertainlynotJustin, semble effectivement soutenir le Parti conservateur.

On peut le voir sur des photos en compagnie du premier ministre Harper, d'autres ministres conservateurs, dont Steven Blaney et Denis Lebel, et de candidats du parti en vue de la prochaine élection.

Le blogue est cependant truffé de fautes de français. On peut notamment y lire d'entrée de jeu que « les elections general soit prevu pour le 15 octobre, 2015. Chris fera face contre Justin Trudeau, chef de Parti liberal du Canada. »

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Justin Trudeau au fil des années