NOUVELLES
11/05/2015 12:03 EDT | Actualisé 11/05/2015 12:03 EDT

L'organisme Mining Watch Canada qualifie de « ridicule » le système ontarien de redevances minières

IS/iStock/Radio-Canada

L'organisme Mining Watch Canada qualifie de « ridicule » le système ontarien de redevances minières.

L'Ontario, qui touche des paiements de péréquation, est la province dont l'impôt et les redevances minières sont les plus bas au pays.

Selon la politique en place, les minières versent 1,5 % de leurs profits à la province. Pas de profit, pas de taxe à payer, indique une enquête conjointe de la CBC et de la chaire de recherche Michener-Deacon.

Certaines compagnies ont ainsi eu droit à un remboursement l'an dernier.

« Ne peut-on pas les forcer à payer 15 % [comme un pourboire au restaurant] pour l'utilisation et l'extraction de nos ressources? »

— Ugo Lapointe, Mines alerte Canada

Faits saillants de l'enquête

  • Nombre d'emplois dans le secteur minier est inférieur à 0,5 % de la main-d'œuvre ontarienne, contre 11 % pour le secteur manufacturier;
  • Toronto a recueilli plus d'argent en amendes pour stationnement interdit au cours des cinq dernières années que la province n'a recueilli en redevances d'une dizaine de producteurs d'or et de nickel;
  • Les redevances minières s'établissaient à 231 M (plus élevées en 12 ans) en 2008 vs 11 M en 2014.
  • Le ministre ontarien des Mines, Michael Gravelle, répond que la province a su attirer des investissements au cours des dernières années.

« Les taxes minières ne représentent qu'une partie de l'équation, soutient le ministre. Il ne faut pas oublier la valeur pour nous des emplois [créés] et leurs retombées économiques indirectes. »

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

En Grèce aussi on proteste contre une minière canadienne