POLITIQUE
11/05/2015 09:24 EDT | Actualisé 11/05/2015 09:46 EDT

Rassemblement montréalais pour Martine Ouellet: en mode combat à quelques jours du dévoilement

FOTOimage

Martine Ouellet a profité de son dernier rassemblement avant le début du vote pour déterminer le prochain chef du Parti québécois pour s’attaquer aux politiques néolibérales du gouvernement Couillard.

La candidate blâme le Parti libéral qui fait peur aux Québécois avec une « austérité créée de toutes pièces » qui saccage le « modèle québécois » et favorise le privé.

Elle n’a pas été tendre avec le Parti québécois, qui a délaissé sa raison d’être dans les dernières années. « On a cultivé une ambiguïté qui a divisé les indépendantistes, et ça, ça fait l’affaire des fédéralistes », a-t-elle déclaré devant ses militants.

Ouellet, qui s’engage à réaliser l’indépendance dans un premier mandat, a comparé la situation actuelle du PQ au moment où Parizeau a réussi à rebâtir le parti et préparé le deuxième référendum.

« Il a réussi en six ans, nous, on a sept ans », a-t-elle comparé.

Sans le nommer, Martine Ouellet s’en est pris à Pierre Karl Péladeau, favori de la course à la direction sur ses positions concernant le projet Énergie Est et les anciens conflits de travail, entre autres.

La semaine dernière, celle qui bénéficie du soutien de plusieurs syndicats de travailleurs a déclaré aux médias avoir été « apostrophée » par PKP après lui avoir posé des questions sur le code du travail.

« Les syndicats, c’est une force au Québec. Ce sont eux qui ont créé la classe moyenne au Québec et ce sont les syndicats qui sont les meilleurs redistributeurs de richesse après l’État. »

Elle déplore qu’il pense que le Québec doit s’enrichir davantage avant de réaliser l’indépendance. Ouellet a répété à plusieurs reprises que la province avait déjà les moyens de ses ambitions.

La présence de Pierre Céré au rassemblement de son ancienne concurrente n’est pas passée aperçue. L’ex-candidat s’est retiré de la course dimanche, faute de moyens financiers, et a invité ses partisans à voter pour Martine Ouellet.

« Il a fait une belle campagne documentée qui en a surpris plusieurs. Je suis très fière qu’il m’ait donné son appui », a-t-elle répondu.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques propositions de Martine Ouellet