Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Yémen: la coalition bombarde la résidence de l'ex-président Saleh à Sanaa (témoins)

Des avions militaires de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite ont bombardé tôt dimanche matin la résidence de l'ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh à Sanaa, ont indiqué des témoins.

L'ancien homme fort du Yémen ne se trouvait pas dans la capitale yéménite au moment de l'attaque menée au terme d'une nuit d'intenses bombardements des positions rebelles.

L'ex-président, qui a quitté le pouvoir en février 2012 dans la foulée du "Printemps arabe" après 30 années à la tête du Yémen, est soupçonné d'être allié aux rebelles Houthis.

Ces rebelles chiites, qui comptent aussi parmi leurs alliés l'Iran, accusés de leur livrer des armes, ce que Téhéran dément, ont conquis en janvier la capitale Sanaa. Ils ont ensuite avancé vers le sud, atteignant Aden le 26 mars, jour du début d'une opération aérienne arabe conduite par l'Arabie saoudite, où s'est réfugié en février le président Abd Rabbo Mansour Hadi.

Le conflit qui fait rage depuis plus d'un mois a fait plus de 1.000 morts, dont une moitié de civils, et 4.352 blessées entre le 19 mars et le 20 avril, selon un bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

jj-ak/mf/tll

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.