DIVERTISSEMENT
10/05/2015 09:34 EDT | Actualisé 10/05/2015 10:36 EDT

«Les 5 prochains» à ARTV : les nouveaux visages de l'humour

Courtoisie ARTV

Après une première saison présentée en 2011, la série documentaire Les 5 prochains renaît sur la chaîne ARTV à compter de mardi, avec cinq nouvelles étoiles montantes qui triment dur pour se tailler une place dans le monde de l’humour.

Virginie Fortin, Fred Dubé, Phil Roy, Katherine Levac et Pierre-Bruno Rivard sont ces 5 prochains, ces prochaines vedettes, ces prochains Lise Dion et Louis-José Houde, comme le suggère le titre de l’émission.

Ils gagnent tous leur vie depuis quelques années en faisant rire, et ils ont tous leur façon bien à eux d’aborder ce métier souvent hasardeux, déjà sursaturé d’aspirants qui attendent leur tour pour briller. Ils sont tous passés par Zoofest, «petit frère» irrévérencieux du Festival Juste pour rire, exploitent le web comme ça leur chante, oeuvrent sous les projecteurs ou dans les coulisses du petit écran, jouent dans des petites et grandes salles, s’allient à leurs humoristes aînés pour apprendre et grandir, gravissent les échelons un à un.

LIRE AUSSI:

» Pierre-Bruno Rivard, l'obsédé de l'humour

» Fred Dubé, le rebelle

Du groupe, trois sont passés par l’école SNL Québec et ont déjà un peu goûté à la reconnaissance médiatique, tandis que les deux autres fourbissent leurs armes dans d’autres contextes, peut-être moins familiers au grand public, mais tout aussi professionnels. Ils ont chacun leurs ambitions, leur philosophie, leurs attentes. Les 5 prochains montre leurs efforts, les gouttes de sueur qu’ils dépensent chaque jour pour pouvoir continuer d’exercer cet art qui les fait vibrer.

L’humain d’abord

Il y a quatre ans, Les 5 prochains suivait Guillaume Wagner, Pierre Hébert, Korine Côté, Kim Lizotte et Étienne Dano de l’œil du réalisateur François Méthé. Cette fois, c’est Francis Legault, un touche-à-tout qui a bossé sur les rendez-vous culinaires de Daniel Pinard et Josée di Stasio, sur des making-of de productions d’envergure comme Totem, du Cirque du Soleil, ou la comédie musicale Belles-Sœurs, et sur l’émission L’autre midi à la table d’à côté, à Radio-Canada Première, qui était derrière la caméra de Les 5 prochains, dont le tournage a été réparti entre mai et novembre 2014.

De son angle privilégié, Francis Legault souhaitait d’abord mettre en lumière l’être humain avant l’humoriste en s’intéressant au parcours de ces cinq jeunes adultes.

«Comme tout le monde, j’aime l’humour, mais je me suis toujours demandé ce qui fait qu’on peut avoir le goût d’aller sur une scène, devant du monde, de faire du stand-up et d’avoir la prétention de dire : «Je vais vous faire rire, ma gang de faces de carême!» (rires). J’avais beaucoup de préjugés. Je me demandais si c’était un manque d’attention flagrant, un manque d’amour, un ego démesuré, etc. (rire) Finalement, j’ai découvert cinq personnes exceptionnelles, drôles, toutes un peu fêlées – une fêlure sympathique! – et touchantes.»

«Souvent, on voit les humoristes comme les rock stars de notre époque, continue Francis Legault. Moi, ça m’a permis de voir le côté humain derrière la façade. Leur boulot n’est vraiment pas évident ; parfois, ils se retrouvent devant des salles peu réceptives, la fatigue s’accumule, ils doivent composer avec les critiques, etc.»

Habitat naturel

Le premier épisode des huit des 5 prochains s’intitule T’es qui toi et Phil, Virginie, Katherine, Fred et Pierre-Bruno s’y présentent, détaillent leur style, parlent de leur profession dans une perspective globale. Puis, on survole la dernière édition de Zoofest, et on use du prétexte pour aborder le sujet de l’enfance. On traite du mythe Juste pour rire, on jase de la critique, on assiste aux réunions de création du spectacle qui suivra la diffusion des 5 prochains, on se rend dans des soirées de type cabaret et dans des activités de promotion. La bande a même voyagé en Ontario, dans le village natal de Katherine Levac, pour donner une prestation dans la grange des parents de la jeune femme, où 140 spectateurs les ont applaudis, assis dans leur chaise pliante.

«On a vraiment été dans leurs bobettes, et jamais on n’a senti que ça les dérangeait, expose Francis Legault en riant. On est avec eux le matin, quand ils se lèvent, quand ils boivent leur lait à même la pinte, dans le cas de Phil (rires). On les attrape très tôt. On les voit dans leur «habitat naturel», assis à leur table de travail…»

Le réalisateur a-t-il senti un décalage entre ses cinq protégés, du fait que Phil, Virginie et Katherine ont pris part à l’aventure SNL Québec, à Télé-Québec, et ont déjà cumulé les contrats à la télévision avant même la mise en ondes des 5 prochains?

«Non. Pour moi, c’était simplement le groupe des 5 prochains, qui ont tous leur couleur. Au même titre que je n’ai pas abordé le fait d’être humoriste fille ou gars. C’est vraiment cinq individus. Pas des gars, pas des filles, pas des plus connus ou moins connus, qui ont fait SNL ou pas, ce sont cinq personnes dont on dresse le portrait, cinq jeunes artistes qui sont en train d’éclore.»

«Phil a un charisme incroyable, Fred est une boîte à surprises, il est engagé, Virginie est une one-liner… On sent chez eux une liberté, une fraîcheur, que les générations qui les précèdent n’ont peut-être pas. Ils sont drôles et touchants», conclut Francis Legault.

Les 5 prochains, le mardi, à 19h, à ARTV, dès le 12 mai.

Une exposition consacrée à la série tient présentement l’affiche à l’ARTVstudio de la Place des Arts, jusqu’au 20 juin, et Phil, Fred, Pierre-Bruno, Virginie et Katherine présenteront le spectacle Les 5 prochains, mis en scène par Martin Cloutier, en tournée dans 14 villes du Québec dès l’automne. La première aura lieu les 8 et 9 juillet, à la Cinquième Salle de la Place des Arts, dans le cadre du Festival Juste pour rire.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 11 spectacles d'humour à ne pas manquer en 2015 Voyez les images