Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La retraite pour Gebreselassie ?

« Courir, c'est ma vie, je n'arrête pas la course, j'arrête la compétition. »

Le légendaire coureur éthiopien Haile Gebreselassie a décidé dimanche d'arrêter la compétition, à la conclusion du 10 km de Manchester où il s'est classé 16e.

Il en a fait l'annonce lors d'une entrevue à la BBC.

« Je suis très heureux de finir ici. Je savais que cela allait être ma dernière (compétition) », a-t-il ajouté à propos d'une course qu'il a remportée cinq fois (2005, 2009, 2010, 2011 et 2012).

Gebreselassie, révélé par une double victoire sur 5 000m et 10 000m aux championnats du monde juniors en 1992, avait déjà annoncé sa retraite en 2010 avant de revenir quelques mois plus tard sur sa décision.

Double champion olympique du 10 000m en 1996 à Atlanta et 2000 à Sydney, également quadruple champion du monde sur la distance entre 1993 et 1999, l'Ethiopien aux 27 records du monde, dont ceux des 5 000m et 10 000m, était ensuite progressivement passé au marathon.

Parmi ses grands succès sur le goudron figurent quatre victoires à Berlin, où il a établi deux années de suite un nouveau record du monde (2007 et 2008), devenant le premier homme de l'histoire à passer sous les 2 heures 4 minutes (2:03:59).

Si la plupart de ses records ne tiennent plus, celui du marathon ayant été porté à 2:02:57 par le Kényan Dennis Kimetto, à Berlin encore une fois, en septembre 2014, il reste le détenteur de ceux des 20 000m et de l'heure.

L'annonce de sa retraite a été confirmée à la Fédération internationale (IAAF) par son manager Jos Hermens.

Gebreselassie, idole en Ethiopie où il est devenu homme d'affaires, est également ambassadeur de plusieurs organisations des Nations unies.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.