Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La Hongrie ne peut rétablir la peine de mort qu'en sortant de l'UE (Barroso)

La Hongrie ne peut rétablir la peine de mort qu'en sortant de l'UE, a déclaré l'ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso, réagissant à des déclarations du Premier ministre hongrois Viktor Orban.

"Si un État membre veut la rétablir (la peine de mort), il peut le faire mais il doit alors quitter l'UE", a déclaré M. Barroso, président de la Commission de 2004 à 2014, au cours d'une interview diffusée dimanche" par la chaîne de TV hongroise ATV.

"Le rétablissement de la peine de mort est tout simplement impossible pour un membre de l'UE. Le débat a été clos il y a longtemps. C'est une affaire réglée pour tous les membres", a ajouté M. Barroso qui appartient au même parti - Parti populaire européen (PPE) - de centre-droit que le Premier ministre Viktor Orban.

M.Orban s'est heurté à plusieurs reprises à Bruxelles sur un certain nombre de questions qui portent sur les valeurs fondamentales de l'UE.

Le mois dernier, s'exprimant à la suite du meurtre d'un commerçant au cours d'un braquage, M. Orban a déclaré que "la peine de mort était à l'ordre du jour".

Au cours d'une interview radiodiffusée vendredi il a ajouté que les membres de l'UE devraient trancher individuellement la question.

"Si nous pouvons protéger les citoyens sans rétablir la peine de mort, faisons-le. Mais cela ne marche pas, il faudra alors la rétablir", a-t-il souligné.

Le successeur de M. Barroso, Jean-Claude Juncker, a déclaré de son côté que M. Orban doit s'attendre à un "affrontement" s'il veut rétablir la peine de mort.

La Hongrie a aboli la peine capitale à la fin du communisme en 1990 afin de satisfaire à une condition clé de son adhésion à l'UE, qu'elle a rejoint en 2004.

La Commission européenne a rappelé à plusieurs reprises que "l'abolition de la peine de mort est une condition et un préalable pour rejoindre l'UE et pour y demeurer".

pmu/ai/ial/

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.