Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Couillard prêche une plus grande autonomie des provinces en Ontario (VIDÉO)

Une première en plus de 50 ans : un premier ministre québécois a pris la parole à Queen's Park.

Dans le discours qu'il a prononcé ce matin devant les parlementaires ontariens, Philippe Couillard a prôné un renforcement de l'autonomie des provinces canadiennes.

Le premier ministre du Québec a aussi souligné que les États fédérés doivent prendre davantage d'initiatives, notamment dans les secteurs de l'économie et des changements climatiques.

Depuis leurs élections respectives en avril et en juin 2014, les premiers ministres Couillard et Wynne semblent s'être donné pour mission d'utiliser le poids combiné de leurs provinces pour faire avancer leurs dossiers communs. Ensemble, le Québec et l'Ontario représentent plus de 60 % de la population canadienne et plus de la moitié de l'économie du pays.

L'Ontario a récemment promis de rejoindre le Québec dans sa Bourse du carbone. Hydro-Québec et l'Ontario sont aussi sur le point de signer une entente d'échange d'électricité, afin de se donner un coup de main lors de leurs périodes de pointe respectives. Les conseils des ministres des deux provinces ont tenu jusqu'à maintenant quatre conseils des ministres conjoints.

C'est Kathleen Wynne qui a invité son homologue à s'adresser au Parlement ontarien. C'est la première fois depuis Jean Lesage en 1964 qu'un premier ministre du Québec prendra la parole à l'Assemblée législative de l'Ontario. La dernière personnalité invitée à Queen's Park était l'archevêque Desmond Tutu en 1986.

Dans son discours, Philippe Couillard a aussi abordé le thème de la francophonie canadienne. Les 600 000 francophones de l'Ontario célébrent cette année 400 ans de présence française dans la province.

Philippe Couillard a également rappelé les alliances historiques entre le Québec et l'Ontario, remontant jusqu'à l'alliance entre Louis-Hippolyte La Fontaine et Robert Baldwin dans les années 1830-1840, qui a permis aux Haut et Bas-Canada d'obtenir plus de pouvoirs du gouvernement britannique et qui a contribué à la naissance du Canada.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les compressions du gouvernement Couillard

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.