NOUVELLES
07/05/2015 16:34 EDT | Actualisé 07/05/2016 01:12 EDT

Wall Street reprend un peu confiance avant l'emploi aux USA

Wall Street a monté jeudi, tirée par les valeurs technologiques à l'issue d'une séance incertaine, dans un marché attendant les chiffres mensuels de Washington sur l'emploi américain: le Dow Jones a gagné 0,46% et le Nasdaq 0,53%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a pris 82,08 points à 17.924,06 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 25,90 points à 4.945,54 points.

L'indice élargi S&P 500, très surveillé par les investisseurs, a avancé de 0,38% à 2.088,00 points.

Hésitante à l'ouverture, la Bourse --où le Dow Jones avait perdu plus de 1% lors des deux dernières séances-- a repris un peu d'allant "à la veille du rapport sur l'emploi américain en avril", ont mis en avant les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Le marché, qui a pour le moment digéré une hausse moins forte que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage, attend les chiffres mensuels sur l'emploi, publiés vendredi avant l'ouverture par le département du Travail (DoT), car la Réserve fédérale (Fed) se base en partie sur leur évolution pour décider du calendrier qu'elle suivra pour relever ses taux, actuellement presque nuls, et retirer ainsi un important soutien à l'économie.

En attendant, la Bourse de New York a regagné un peu de sérénité grâce à la stabilisation de "deux éléments qui avaient dérangé l'ensemble des marchés", a noté Art Hogan, de Wunderlich Securities.

"Le marché de la dette, qui avait nettement baissé, s'est un peu repris, et les prix de l'énergie, qui ont flambé après avoir touché le fond, se sont calmés", a-t-il énuméré.

Sur le premier point, le marché obligataire, en forte baisse depuis fin avril, a en effet remonté. Vers 20H15 GMT, le rendement des bons à dix ans baissait à 2,185% contre 2,237% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,911% contre 2,989%.

En ce qui concerne l'énergie, le cours du baril de pétrole coté à New York, qui a pris 40% depuis la mi-mars, a chuté de près de deux dollars et est retombé sous les 60 dollars, face à une recrudescence du pessimisme sur l'excès d'offre américaine.

De plus, parmi les valeurs, "le secteur technologique a enregistré des performances particulièrement bonnes après plusieurs séances difficiles", a souligné M. Hogan.

Ainsi, le poids lourd chinois du commerce en ligne Alibaba a bondi de 7,50% à 86,00 dollars sur sa cotation new-yorkaise, après l'annonce du prochain remplacement de son directeur général Jonathan Lu par l'actuel directeur opérationnel Daniel Zhang, et la publication d'une hausse de son bénéfice net annuel.

jdy/jld/elm