NOUVELLES
07/05/2015 12:27 EDT | Actualisé 07/05/2016 01:12 EDT

USA: les femmes diplômées de haut niveau font plus d'enfants qu'avant (étude)

Les femmes diplômées de haut niveau ont plus souvent des enfants qu'avant et en font même plus, signe autant de la progression des femmes dans l'échelle des diplômes que d'un environnement plus ouvert aux mères qui travaillent, affirme jeudi une étude américaine.

Aujourd'hui, seule une femme sur cinq (22%) âgée de 40 à 44 ans et titulaire d'un master, n'a pas d'enfants, alors qu'il s'agissait d'une femme sur trois (30%) en 1994, indique une analyse de l'Institut Pew Research Center se basant sur des chiffres du recensement.

La "baisse est particulièrement spectaculaire" chez les diplômées d'un doctorat. 35% d'entre elles étaient sans enfants en 1994 contre 20% aujourd'hui, poursuit l'étude.

Non seulement les femmes diplômées font plus souvent des enfants qu'avant, mais elles en font un peu plus.

Ainsi, six femmes sur dix avec au moins un master ont deux enfants ou plus contre une sur deux en 1994. Et la part de celles qui en ont trois ou plus a grimpé de six points. A contrario, le nombre de celles qui n'ont qu'un seul enfant a baissé en vingt ans, de 28% à 23%.

"Plusieurs facteurs entrent vraisemblablement en jeu", indique à l'AFP l'auteure du rapport Gretchen Livingston: "de plus en plus de femmes vont jusqu'au 2e ou 3e cycle d'université et le nombre des femmes mariées et diplômées a augmenté, et les femmes mariées sont plus susceptibles d'avoir des enfants que les célibataires", dit-elle.

De plus, les "attitudes changent et on accepte davantage les mères qui travaillent. C'est important pour les diplômées plus susceptibles de travailler", dit-elle.

Enfin, les progrès de la science doivent avoir leur part, les femmes diplômées ayant plus tendance que les autres à repousser une première naissance.

Quel que soit leur niveau d'études, le nombre des quadragénaires sans enfants est à son plus bas depuis 20 ans, à 15% contre 20% en 2005 et 10% en 1974.

L'étude remarque que les différences entre famille et niveau d'étude s'estompent mais n'ont pas disparu. Ainsi, plus une femme a de diplômes, moins elle est susceptible d'avoir des enfants et les femmes diplômées font moins d'enfants que les autres.

Par exemple, chez les femmes qui n'ont pas le bac, une sur dix (13%) a un seul enfant et une sur quatre (26%) en a quatre. Quand elles ont un master ou plus, c'est l'inverse (23% et 8%).

ff/sha