NOUVELLES
07/05/2015 05:50 EDT | Actualisé 07/05/2016 05:12 EDT

Une Ontarienne aurait joué la comédie pour amadouer des donateurs potentiels

Alan Crowhurst via Getty Images
NEWMARKET, ENGLAND - OCTOBER 08: The auctioneers gavel during the Tattersalls sales in Newmarket on October 08, 2014 in Newmarket, England. (Photo by Alan Crowhurst/Getty Images)

BURLINGTON - Une Ontarienne fera face à la justice pour fraude car elle aurait feint d'être atteinte d'une maladie neurologique rare dans le but de récolter de l'argent de la part de donateurs.

Selon les policiers, Cynthia Lynn Smith prétendait souffrir de polyneuropathie inflammatoire démyélinisante chronique et faisait semblant de ressentir plusieurs symptômes associés à ce problème de santé.

Ils ont ajouté que la famille et les amis de la femme de Burlington l'avaient aidée à mettre sur pied une association caritative pour recueillir des fonds afin d'avoir prétendument accès à des médicaments expérimentaux provenant des États-Unis.

D'après les forces de l'ordre, une page sur le populaire site «GoFundMe» a été lancée au nom de Cynthia Lynn Smith en novembre 2014. Avec l'aide d'organismes locaux de charité, cette initiative a permis de récolter plus de 100 000 $.

Une enquête en lien avec les agissements de cette femme avait été lancée à la fin mars après que des doutes eurent été soulevés par un journaliste quant à la validité de son association caritative.

Des enquêteurs ont déterminé qu'elle n'était pas atteinte de la maladie dont elle prétendait souffrir et qu'elle n'avait donc jamais subi de traitements. Cynthia Lynn Smith avait alors été arrêtée et accusée de fraude de plus de 5000 $.Le sergent-détective Troy Izlakar a déclaré que la femme «a agi de son propre chef» et qu'elle a «abusé de l'aide innocente de sa famille et de ses amis ainsi que de la générosité du public».