NOUVELLES
07/05/2015 15:45 EDT | Actualisé 07/05/2016 01:12 EDT

Rep. Dominicaine/trafic de cocaïne : audience prévue le 22 mai

Une audience dans le procès de 14 personnes, dont quatre Français, accusées de trafic de cocaïne entre la République dominicaine et la France, suspendu à plusieurs reprises, devrait avoir lieu le 22 mai à Saint-Domingue, a-t-on appris jeudi auprès d'une avocate.

"La Cour d'appel de Saint-Domingue a rejeté (la demande de) récusation" du tribunal déposée par la défense de l'ensemble des accusés le 20 avril, a indiqué à l'AFP Me Maria Elena Gratereaux, avocate de deux des accusés français, les pilotes d'avion privé Bruno Odos et Pascal Fauret.

Le tribunal avait fixé de manière préliminaire une audience au 22 mai, une date qui serait donc confirmée avec cette nouvelle décision.

"Ca n'est pas encore officiel, (le tribunal) n'a pas encore émis d'avis" de reprise du procès, a mis en garde Me Gratereaux, qui a rappelé que la défense des deux pilotes essayait de convenir avec les autres parties d'une date leur permettant de faire témoigner des experts venus de France.

Outre MM. Fauret et Odos, la justice poursuit également Alain Castany, un apporteur d'affaires, et le passager Nicolas Pasapia, tous interpellés dans la nuit du 19 au 20 mars 2013 à bord d'un Falcon 50 qui s'apprêtait à décoller de l'aéroport de Punta Cana (est) avec 680 kilos de cocaïne à bord, selon les autorités.

Les 10 autres accusés sont des Dominicains, membres des douanes, des services de sécurité aéroportuaires ou de la police anti-drogues.

Après 15 mois de prison, les accusés attendent désormais leur procès en liberté mais avec l'interdiction de quitter l'île. Le procès a été reporté à plusieurs reprises pour des questions de procédure, tant à la demande de l'accusation que de la défense.

Les deux pilotes nient farouchement avoir eu connaissance de la nature des bagages chargés à bord de leur appareil.

nlb/hdz/ka/mr