NOUVELLES
07/05/2015 19:14 EDT | Actualisé 07/05/2016 01:12 EDT

Non, l'armée fédérale n'envahira pas le Texas

Interrogé jeudi par la presse sur la Syrie, l'Iran, ou Al Qaïda, le ministre de la Défense Ashton Carter a dû aussi préciser que "non", l'armée fédérale américaine n'avait pas l'intention d'envahir le Texas.

Cette question lui a été posée par un journaliste d'une chaîne d'information en continu, qui a insisté pour avoir sa réponse, pendant que certains de ses collègues levaient les yeux au ciel.

Derrière cette inquiétude, de futures manoeuvres des forces spéciales américaines au Texas, baptisées "Jade Helm 15". Sur internet, ces manoeuvres ont enflammé certains Texans, traditionnellement chatouilleux sur le respect que lui doit le pouvoir fédéral.

Certains commentateurs ont affirmé que les militaires fédéraux s'apprêtaient à imposer la loi martiale. Ou que l'administration Obama cherchait à confisquer leurs armes aux Texans.

Le gouverneur de l'Etat lui-même, le Républicain Greg Abott, a demandé à la Garde nationale du Texas de surveiller les forces fédérales, pour garantir que les droits constitutionnels et de propriété privée des Texans "ne seront pas violés".

M. Abott a été désavoué par son prédécesseur Rick Perry, poids-lourd conservateur, gouverneur du Texas durant 15 ans. "Nos militaires sont plutôt dignes de confiance. Le gouvernement, vous pouvez toujours vous demander, mais les hommes et les femmes en uniforme, non", a expliqué M. Perry.

Et l'actuel gouverneur a été brocardé par les humoristes, comme le comédien Jon Stewart, qui a noté que avant l'arrivée d'Obama à la Maison Blanche, ce genre d'exercice militaire avait déjà eu lieu sans créer de problèmes.

Mais la question de l'invasion du Texas devait tout de même être posée au ministre de la Défense, pour que son bref "non" soit enregistré pour la postérité, et diffusé à tous.

ddl-lby/bdx