NOUVELLES
07/05/2015 14:29 EDT | Actualisé 07/05/2016 01:12 EDT

Négociations dans l'enseignement: Sam Hamad a reçu une demande de médiation

MONTRÉAL - La Fédération autonome de l'enseignement (FAE) a déposé, jeudi, une demande de médiation auprès du ministre du Travail, Sam Hamad, dans l'espoir qu'une nouvelle entente puisse être conclue pour ses quelque 32 000 membres.L'organisation estime que l'arrivée de ce joueur supplémentaire à la table des négociations s'impose puisque les propositions patronales et les demandes syndicales sont aux antipodes, et ce, par rapport à plusieurs enjeux dont le nombre d'élèves par classe, les services qui leur sont offerts et les tâches incombant au personnel enseignant.Le vice-président aux relations du travail à la FAE, Martin Lauzon, a résumé la situation en indiquant que le gouvernement se laisse obnubiler par son désir de faire du ménage dans les finances du Québec, ce qui le pousse à mettre de l'avant «des mesures qui détérioreront (...) l'état de l'école publique».Il a poursuivi en faisant valoir que son camp tente plutôt de miser sur des solutions visant à bonifier les «services aux élèves pour assurer leur réussite scolaire».M. Lauzon a souligné qu'«un médiateur est désormais nécessaire pour trouver un terrain d'entente qui évitera le désengagement de l'État face à l'école publique».Les enseignants représentés par la FAE sont sans contrat de travail depuis le 31 mars dernier.