NOUVELLES
07/05/2015 11:54 EDT

Marc Parent quitte la direction du SPVM (VIDÉO)

Le directeur du Service de police de la Ville de Montréal, Marc Parent, quittera son poste en septembre. Il l'a annoncé ce matin aux membres du SPVM.

M. Parent estime qu'il s'agit d'un bon moment pour partir, notamment parce que la situation est plus calme avec la fin des grèves étudiantes.

Mais selon nos sources, Marc Parent et le maire de Montréal, Denis Coderre, avaient des divergences d'opinions, ce qui pourrait en partie expliquer son départ. L'administration se disait pourtant prête, en février 2014, à renouveler son mandat.

Le maire Coderre nie ces affirmations et affirme que la décision de M. Parent de ne pas renouveler son mandat est un choix personnel. Selon lui, le directeur du SPVM a décidé de se lancer dans un « nouveau défi ». M. Coderre confirme qu'il souhaitait renouveler le mandat de M. Parent et déclare qu'il était un homme « d'un grand apport ».

« Marc Parent est presque devenu un ami. »

— Denis Coderre, maire de Montréal

Le mandat de Marc Parent a été marqué par des arrestations de masse, avec les manifestations étudiantes de 2012, la mort d'itinérants tués par des policiers, ainsi que par les dossiers des policiers corrompus Ian Davidson et Benoît Roberge, de même que celui de la policière Stéfanie Trudeau - matricule 728.

M. Parent a aussi dû composer avec d'importantes compressions budgétaires au SPVM.

« Il a très bien acquitté ses responsabilités. »

— Philippe Couillard, premier ministre du Québec

Marc Parent, 52 ans, avait été assermenté en tant que directeur du service de police en septembre 2010. C'est l'ex-maire Gérald Tremblay qui l'avait nommé. Marc Parent avait succédé à Yvan Delorme, qui avait démissionné de son poste.

Il y a environ 4600 policiers au sein du SPVM, qui est considéré comme le deuxième service municipal en importance au Canada.

Marc Parent était le 35e directeur du SPVM.

Avec des informations de Karine Bastien