NOUVELLES
07/05/2015 02:24 EDT | Actualisé 07/05/2016 01:12 EDT

Les bureaux de vote ouvrent au Royaume-Uni pour des élections à suspense

Les bureaux de vote ont ouvert jeudi à 07H00 (06H00 GMT) au Royaume-Uni pour des élections marquées par le suspense, les conservateurs du Premier ministre David Cameron et les travaillistes d'Ed Miliband faisant jeu égal dans les sondages.

Les quelque 50.000 bureaux de vote répartis à travers le pays pour accueillir plus de 45 millions d'électeurs appelés à élire leurs 650 députés resteront ouverts jusqu'à 22H00 (21H00 GMT), heure à laquelle un sondage de sortie des urnes sera disponible sur ce scrutin annoncé comme le plus incertain depuis des décennies.

Les citoyens britanniques, les ressortissants du Commonwealth et de la République d'Irlande résidents au Royaume-Uni, âgés de 18 ans ou plus et dûment inscrits sur les listes électorales, peuvent aller glisser leur bulletin dans les urnes.

Seuls les Lords et les prisonniers ne peuvent pas voter tandis la reine Elizabeth II n'exerce pas son droit de vote, en vertu de la neutralité qu'elle se doit de garder.

Les premiers résultats sont attendus aux alentours de minuit, notamment en Écosse et à Londres. Dans le reste du pays, la tenue en parallèle d'élections locales ralentira le dépouillement et il faudra sans doute attendre vendredi après-midi pour avoir le résultat définitif sur le plan national.

Dans les derniers sondages, conservateurs et travaillistes, qui dans les années 1950 phagocytaient plus de 95% des suffrages, ne recueillaient chacun qu'entre 32% et 35% des intentions de vote. Ce qui ne sera pas suffisant pour décrocher une majorité absolue à Westminster.

Les grands partis seront donc probablement contraints à des alliances avec les plus petites formations, qui bénéficient de l'éclatement croissant du paysage politique britannique et joueront le rôle des faiseurs de roi au lendemain du scrutin.

Rien n'empêche légalement les plus de 3.900 de candidats de continuer à faire campagne le jour des élections si ce n'est un principe de restriction volontaire et le fait que les médias ne peuvent plus commenter le scrutin jusqu'à la fermeture des bureaux de vote.

jb/oaa/at