NOUVELLES
07/05/2015 03:52 EDT | Actualisé 07/05/2015 04:04 EDT

Trop polluantes, trop chères, les capsules de Keurig Green Mountain pourraient mener la compagnie à sa perte

Kill The K Cup from Charles Wahl on Vimeo.

Plus tôt cette année, l’homme qui a inventé les capsules à café K-Cup a dit regretter les avoir rendues disponibles sur le marché.

Mais aujourd’hui, certains investisseurs de la compagnie affiliée Keurig Green Mountain doivent s’en mordre les doigts.

Les actions de la compagnie ont chuté de 10%, jeudi, après avoir souffert d’une importante baisse de 23% dans les ventes de machines à café et d’accessoires au premier trimestre, selon CNN.

Tout cela après que Keurig ait été considéré comme l’une des compagnies les plus populaires des dernières années.

Les consommateurs seraient mécontents de la nouvelle machine Keurig 2.0, qui n’accepte pas les anciens modèles de capsules, comme les « K-Cups », rapporte The Washington Post.

Le PDG de la compagnie Brian Kelley a depuis indiqué qu’il allait réintégrer l’utilisation des K-Cups et permettre aux utilisateurs de mettre les capsules de leur choix.

« Nous avons bel et bien compris le message de nos clients », a-t-il déclaré mercredi.

Mais les actions en bourse ont aussi chuté en raison des préoccupations environnementales.

Les capsules individuelles de Keurig sont insérées dans la machine, qui perce un trou dans le couvercle et les remplit d’eau. La machine remplit la tasse placée sur la base de la machine.

Il s’agit d’une alternative au café filtre, produisant des boissons « fraîches en tout temps ».

Les K-Cups sont faites de plastique de type 7, qui contient quatre couches séparées et qui n’est recyclée que dans quelques villes canadiennes.

Le site d’information Mother Jones a rapporté en 2013 qu’il y avait suffisamment de K-Cups produites pour faire le tour de la Terre 10,5 fois.

La compagnie Keurig travaille à parfaire son image et a inventé une nouvelle capsule faire de polypropylène, un matériel recyclable.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST