NOUVELLES
07/05/2015 00:01 EDT | Actualisé 06/05/2016 01:12 EDT

Le pétrole en baisse en Asie

Les cours du pétrole se maintenaient au-dessus du seuil des 60 dollars le baril jeudi en Asie, mais s'inscrivaient en baisse, pénalisés par la perspective d'une augmentation du forage et de la production aux Etats-Unis.

Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin perdait 58 cents, à 60,35 dollars dans les échanges électroniques, tandis que le cours du baril de Brent pour livraison en juin également cédait 56 cents, à 67,21 dollars.

Les cours avaient monté mercredi à Londres et New York après l'annonce d'une baisse hebdomadaire des stocks américains de brut mais le bénéfice est limité, car "les marchés avaient déjà largement anticipé" ce mouvement et "l'enthousiasme initial provoqué par le reflux des stocks s'est estompé", a noté Daniel Ang, chez Phillip Futures.

Pour la première fois en quatre mois, le volume hebdomadaire des réserves de brut aux Etats-Unis a reflué lors de la semaine achevé le 1er mai. Les stocks ont reculé de 3,9 millions de barils mais restent chroniquement à leur plus haut niveau depuis 1982, date des premières publications hebdomadaires du DoE.

En outre, la production, que plusieurs observateurs espèrent voir nettement baisser à la suite du déclin persistant du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, n'a enregistré qu'un repli marginal de quelques milliers de barils par jour et reste nettement au-dessus de 9,3 millions de bpj.

Et plusieurs producteurs de pétrole de schiste, dont Chesapeake Energy Corp., ont relevé leurs prévisions de production, d'autres signalant une hausse à venir de leurs opérations de forage.

"Le prix du brut à court terme dépend du décompte hebdomadaire du nombre de puits en service aux Etats-Unis" attendu vendredi, a souligné Sanjeev Gupta, responsable des hydrocarbures pour l'Asie-Pacifique au cabinet de conseil EY.

Coté demande, de récents indicateurs décevants couplés à un ralentissement marqué de la croissance aux États-Unis au premier trimestre pèsent aussi sur les cours, selon Daniel Ang.

Mercredi, le baril de "light sweet crude" (WTI) avait gagné 53 cents à 60,93 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). A Londres, le Brent avait gagné 25 cents à 67,77 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

bur-gab/plh

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP