NOUVELLES
07/05/2015 09:11 EDT | Actualisé 07/05/2016 01:12 EDT

Le gouvernement Harper déçu de la libération d'Omar Khadr

La décision de la Cour d'appel de l'Alberta de libérer l'ex-détenu canadien de la prison de Guantanamo Omar Khadr déçoit le gouvernement conservateur, qui profite de l'occasion de critiquer les partis d'opposition.

« La décision rendue aujourd'hui nous déçoit, et nous regrettons qu'un terroriste reconnu coupable puisse réintégrer la société canadienne sans avoir purgé toute sa peine », a réagi Jeremy Laurin, attaché de presse du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Steven Blaney.

Rappelant qu'« Omar Khadr a plaidé coupable à des accusations de crimes odieux, dont le meurtre du sergent Christopher Speer, infirmier de l'armée américaine », les conservateurs réaffirment être « fermement opposés à toute tentative d'alléger la peine imposée à M. Khadr pour ces actes criminels ».

Critiques contre les libéraux et néo-démocrates

Le gouvernement Harper profite de l'occasion pour attaquer ses adversaires.

Omar Khadr pourra sortir de prison aujourd'hui après 13 ans de détention. Il devra toutefois se soumettre à plusieurs conditions, notamment porter un bracelet électronique.