NOUVELLES
07/05/2015 14:50 EDT | Actualisé 07/05/2016 01:12 EDT

La vente de la tour de Radio-Canada sur la glace

Le diffuseur public n'est pas satisfait de la proposition du seul consortium qui était toujours en lice pour réaliser le réaménagement de la Maison de Radio-Canada à Montréal. La société d'État devra donc plancher sur des scénarios alternatifs.

CBC/Radio-Canada envisage depuis déjà plusieurs années de vendre la tour et son terrain de Montréal dans le cadre d'une stratégie pancanadienne plus large, qui vise essentiellement à devenir locataire de ses bureaux afin de réduire ses risques liés à l'immobilier. 

En 2012, trois consortiums avaient été retenus pour préparer des propositions répondant aux besoins de la société. Le projet devait prévoir une nouvelle vocation pour la tour actuelle, la construction de logements sociaux, communautaires et abordables, la présence de commerces, immeubles de bureaux ou résidences, de même que des espaces verts et une façon de reconnecter le site au quartier.

Après le retrait des deux premiers consortiums, le troisième, Média Cité, a soumis sa proposition au cours des dernières semaines. Or, l'analyse effectuée par des équipes d'experts a démontré des « non-conformités importantes aux besoins exprimés par le diffuseur public », a indiqué jeudi CBC/Radio-Canada.

« Le consortium n'a pas adhéré à nos objectifs concernant le partage des risques », précise Maryse Bertrand, vice-présidente des Services immobiliers du diffuseur public.

« On est déçu. On aurait aimé que ça marche », affirme Mme Bertrand. « Le niveau d'engagement était tel qu'on pensait vraiment qu'on allait avoir une proposition conforme », ajoute-t-elle.

Une tour trop grande

Le réaménagement immobilier de Radio-Canada demeure toutefois nécessaire. « La tour est trop grande, elle nous coûte trop cher, on a trop d'entretien à y faire et on a des investissements massifs à faire au cours des prochaines années », rappelle la vice-présidente des Services immobiliers.

« On avait décidé de faire cet appel de proposition pour avoir la réponse du marché sur le redéveloppement de nos installations. Maintenant qu'on a la réponse du marché, je pense qu'il faut regarder les alternatives », ajoute-t-elle.

Avant le rejet de la proposition du consortium Média Cité, la construction de la nouvelle Maison de Radio-Canada à Montréal devait commencer en 2017 et se terminer en 2019.

CBC/Radio-Canada précise que « dans un souci de transparence, l'information relative au processus de demande de propositions sera affichée prochainement sur le site web du projet.

De son côté, le consortium Média Cité - piloté par la firme Busac - se refuse à tout commentaire quant aux raisons qui expliqueraient l'écart entre les demandes de CBC/Radio-Canada et la proposition soumise le mois dernier.