NOUVELLES
07/05/2015 12:16 EDT | Actualisé 07/05/2016 01:12 EDT

La Cour d'appel confirme la libération sous caution d'Omar Khadr

EDMONTON - Le gouvernement fédéral n'a pas réussi à empêcher la libération sous caution de l'ex-détenu canadien à Guantanamo Omar Khadr.Une juge de la Cour d'appel de l'Alberta a estimé jeudi qu'Ottawa n'avait pas démontré que la libération de M. Khadr constituerait une menace à la sécurité publique ou nuirait aux bonnes relations du Canada avec les autres pays.Le gouvernement fédéral avait notamment plaidé, mardi, que sa libération sous caution violerait le traité international en vertu duquel M. Khadr a été transféré dans un pénitencier canadien en 2012.Une juge albertaine de première instance avait ordonné, il y a près de deux semaines, la libération sous caution du Torontois pendant qu'il fait appel de sa condamnation aux États-Unis pour crimes de guerre, mais le gouvernement canadien avait porté cette décision en appel.La juge Myra Bielby, de la Cour d'appel, confirme donc la décision de première instance, et permet à M. Khadr de recouvrer sa liberté en attendant la suite des procédures aux États-Unis.Il pourrait être libéré dès jeudi, mais devra respecter certaines conditions — notamment de porter un «bracelet électronique».Il s'agira alors de sa première sortie de prison en près de 13 ans de captivité — depuis son arrestation par des soldats américains en Afghanistan en juillet 2002, alors qu'il avait 15 ans.