NOUVELLES
07/05/2015 19:32 EDT | Actualisé 07/05/2016 01:12 EDT

L'ailier droit Lance Bouma plus près d'un retour que Giordano chez les Flames

CALGARY - Déjà un exercice difficile en saison régulière, il est encore plus ardu de connaître la vérité au sujet des blessures dans la LNH pendant les séries éliminatoires. En fait, ce sont souvent les séances d'entraînement qui permettent de déterminer qui jouera ou demeurera au rancart.Ainsi, le fait que le capitaine des Flames, Mark Giordano, et le robuste ailier droit Lance Bouma aient participé entièrement à l'entraînement de jeudi sur la glace du Scotiabank Saddledome, a fait jaser.L'opération que Giordano a subie pour soigner une déchirure d'un biceps, le 4 mars, devait en principe mettre un terme à sa saison.Le capitaine des Flames n'a pas fait preuve d'optimisme quant à un retour au jeu contre les Ducks. Il en a été de même de l'entraîneur-chef Bob Hartley chaque fois que la question lui a été posée, c'est-à-dire presque tous les jours.«C'est encore tôt avec ce genre de blessure, et il faut faire preuve de sagesse», a fait remarquer Giordano.Par contre, Bouma semble plus près d'un retour au sein de la formation après avoir participé à des exercices en compagnie du centre Matt Stajan et de l'ailier David Jones, jeudi. Et Bouma n'a jamais cessé de sourire pendant l'entraînement.«J'ai l'impression que je suis prêt, mais on verra, a déclaré Bouma. C'est vraiment frustrant de patiner en solitaire sans pouvoir aider votre équipe. De pouvoir sauter sur la glace avec les gars, c'était important.»Les Flames accusent un recul de 2-1 dans la série demi-finale de l'Association Ouest. Le quatrième duel aura lieu vendredi soir à Calgary et le cinquième, dimanche à Anaheim. Si un sixième match s'avérait nécessaire, il sera présenté mardi, en Alberta.Bouma, un ailier de six pieds un pouce et 210 livres, apporterait du muscle à une formation rapide, talentueuse, mais aussi de petite taille. Et il pourrait aussi contribuer sur le plan de l'attaque après avoir connu une saison de 16 buts et 18 passes en 78 matchs. Bouma a également mené son équipe au chapitre des tirs bloqués, avec 82.L'attaquant âgé de 25 ans, qui est originaire de Provost, en Alberta, n'a encore jamais participé à un match des séries éliminatoires de la LNH. Il a été victime de ce qui serait une blessure à une main en bloquant un tir lors du dernier match à domicile des Flames en saison régulière.Michael Ferland l'a admirablement remplacé pendant la première ronde des séries. Jouant à l'aile avec Stajan, Ferland a frappé tout ce qui bougeait lors des six matchs contre les Canucks de Vancouver, en plus d'obtenir deux buts et deux passes.Le combatif attaquant n'a pas joué depuis qu'il a été serré tel un accordéon parmi un amas de quatre joueurs derrière le but des Ducks lors de la première période du match initial, à Anaheim. Toutefois, Ferland a pu s'entraîner.Les Flames ont besoin de joueurs imposants, surtout contre une équipe aussi lourde que celle des Ducks.«C'est une bonne confrontation pour moi, a affirmé Bouma. C'est certain que j'aime jouer contre eux. Ils ont de gros joueurs et habituellement, ça fait de bonnes batailles.»Considérant leur piètre dossier au Honda Center d'Anaheim — aucune victoire en saison régulière et un seul gain en matchs éliminatoires depuis 2004 — les Flames ont absolument besoin de maintenir leur invincibilité devant leurs partisans vendredi. S'ils n'y parviennent pas, ils feront face à l'élimination dimanche, dans le pays de Disneyland.«Vous tentez de gagner vos matchs à domicile, a rappelé Jones. Et comme ils ont l'avantage de la glace, nous devrons en gagner une là-bas. De gagner l'autre soir, alors que nous tirions de l'arrière 2-0 dans la série était crucial. Et ce sera tout aussi important vendredi. Nous ne voulons pas retourner dans leur domicile en déficit 3-1.»