NOUVELLES
07/05/2015 06:10 EDT | Actualisé 07/05/2016 01:12 EDT

Israël: le chef des travaillistes réaffirme qu'il n'entrera pas au gouvernement

Le chef du parti travailliste Isaac Herzog a affirmé jeudi qu'il n'entrerait pas dans le nouveau gouvernement du Premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahu qui cherche à élargir sa coalition étriquée.

"Nous ne jouerons pas les roues de secours, nous n'avons pas l'intention de sauver Netanyahu du trou qu'il s'est lui-même creusé", a déclaré M. Herzog dans une vidéo mise en ligne sur sa page Facebook.

"Je ne vais pas être la planche de salut de Benjamin Netanyahu, et s'il pense qu'il peut agiter tel ou tel portefeuille sous mon nez il se trompe lourdement", a-t-il ajouté.

"Le quatrième gouvernement de Netanyahu ne pourra faire face aux tâches énormes qui nous attendent, il ne pourra tenir aucune de ses promesses, sinon envoyer de l'argent à tel ou tel secteur ou groupe de pression", a-t-il encore dit.

Un des dirigeants du Likoud, Nir Hefetz, avait répondu jeudi matin par l'affirmative à une question du présentateur de la radio publique lui demandant si le portefeuille des Affaires étrangères, jusqu'ici non attribué, avait été mis de côté pour M. Herzog.

Le Premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahu est parvenu mercredi soir in extremis à former une coalition de gouvernement étriquée de 61 députés (sur 120) dont les commentateurs se demandent combien de temps elle va durer.

Malgré les rumeurs faisant état de contacts secrets entre le parti travailliste et le Likoud de M. Netanyahu, M. Herzog a affirmé à plusieurs reprises que son parti n'entrerait pas au gouvernement.

dms/lal/cbo