NOUVELLES
07/05/2015 01:28 EDT | Actualisé 07/05/2016 01:12 EDT

Inde : les Etats-Unis mettent en garde contre l'effet "dissuasif" de mesures contre les ONG

L'ambassadeur des Etats-Unis en Inde a épinglé les restrictions d'activité visant plusieurs ONG décidées récemment par le gouvernement indien, estimant que cela pourrait décourager les efforts de la société civile.

Après l'interdition de certains financement de Greenpeace et de la Ford Foundation, l'ambassadeur Richard R. Verma a prononcé une rare critique américaine contre le gouvernement de Narendra Modi, mercredi lors d'ue conférence sur les relations entre les deux pays.

"J'ai lu avec une certaine inquiétude les récentes informations de presse faisant état de problèmes pour les ONG présentes en Inde", a dit Verma.

"Une société civile active est importante pour les traditions démocratiques de nos deux pays, aussi je m'inquiète de potentiels effets dissuasifs de ces mesures réglementaires imposées aux ONG".

Les ONG participent aux avancées en matière de santé, à un développement économique plus ouvert, à la protection de l'environnement, à la défense des droits de l'homme et au renforcement de la démocratie, a-t-il rappelé.

Ces critiques interviennent à un moment où Etats-Unis et Inde ont resserré leurs liens, comme en a témoigné la réception chaleureuse de Barack Obama par Narendra Modi en janvier à New Delhi.

Mais elles s'inscrivent aussi dans une période marquée par l'interdition imposée à la Ford Foundation de donner de l'argent à des organisations indiennes sans la permission du gouvernement qui veut s'assurer que ces fonds aillent à des activités qui ne "compromettent pas l'intérêt national et la sécurité".

Elle a été décidée après une plainte de l'Etat du Gujarat (ouest) dénoncant l'octroi de fonds par la fondation à une ONG de longue date critique envers Narendra Modi.

Le gouvernement a aussi récemment suspendu la permission de Greenpeace de recevoir des fonds de l'étranger, estimant que l'ONG travaille contre l'intérêt du pays en luttant contre certains projets industriels. Greenpeace a prévenu mardi qu'elle risquait de devoir cesser son activité en Inde d'ici la fin du mois.

ja/co/ef/ros