NOUVELLES
07/05/2015 19:48 EDT | Actualisé 07/05/2016 01:12 EDT

Capitals: Andre Burakovsky a vite réussi à percer dans la Ligue nationale

Kris Knoblauch savait que c'était probablement trop en demander d'espérer une saison de plus d'Andre Burakovsky avec Erie, dans les rangs juniors.«Nous savions qu'il était prêt pour l'étape suivante», a dit l'entraîneur-chef des Otters.Après 22 points dont neuf buts à sa première saison avec Washington, l'Autrichien de 20 ans a épaté encore plus mercredi avec deux buts dans le gain de 2-1 contre les Rangers, ce qui a donné aux Caps une avance de 3-1 dans la série contre New York, au deuxième tour dans l'Est.Voilà qui démontre tout le chemin parcouru depuis ses débuts avec les Otters.«Je ne suis pas surpris, mais je suis très impressionné, a dit Knoblauch. Et maintenant qu'il est en séries, il brille encore plus.»Choix de premier tour des Capitals en 2013, Burakovsky a obtenu 41 buts et 46 passes dans la Ligue de l'Ontario en 2013-14, jouant aux côtés de Connor McDavid.Dans les séries en cours, il a été laissé de côté avant le match numéro quatre face aux Islanders, en première ronde, mais ces derniers temps, l'ailier gauche a établi une chimie avec Jay Beagle et Troy Brouwer, au sein du troisième trio.Le propriétaire et directeur général des Otters, Sherwood Bassin, s'avoue légèrement surpris de voir Burakovsky avoir du succès si tôt. Il s'y attendait tout de même à un certain moment, disant que ce dernier était devenu la référence de l'équipe en repli défensif, en plus de s'entraîner après les matches pour prendre de la force.«Je savais qu'il serait tout un joueur, a confié Bassin. C'est clair quand on voit sa préparation sur glace et en dehors, combinée à son talent naturel. Je ne savais juste pas qu'il allait percer aussi vite.»L'entraîneur des Capitals Barry Trotz l'a décelé aussi, et il peut maintenant compter sur un joueur de plus en plus à l'aise dans la LNH.«Les morceaux sont là pour un joueur de talent et très compétitif qui a de la vitesse, un bon sens du jeu et beaucoup de cran», a mentionné Trotz.