NOUVELLES
01/05/2015 05:38 EDT | Actualisé 01/05/2015 05:38 EDT

Incident Femen: la sécurité sera renforcée à l'Assemblée nationale

PC/Alexandre Robillard

« Un cas d'abus qui ne doit pas se répéter » peut-on lire dans le communiqué de la Tribune de presse de l'Assemblée nationale qui fait également état de nouvelles mesures de sécurité au lendemain de l'action d'une militante Femen au sein de l'édifice parlementaire.

C'est lors de la conférence de presse de la ministre de la Culture Hélène David que la militante Femen a surgi en exhibant ses seins et en hurlant des slogans contre la loi 20 et en faveur de l'avortement.

Les membres de la tribune se disent « choqués » qu'une militante ait pu « usurper le titre de journaliste » pour s'introduire dans une salle réservée aux représentants des médias.

« Cet incident a démontré l'urgence de revoir les procédures d'émission de laissez-passer temporaire afin d'éviter toute répétition d'un cas semblable. » - Extrait du communiqué de la Tribune de la presse

Neda Topaloski, une militante Femen connue au Canada qui n'en est pas à sa première manifestation publique, était munie d'une carte de presse.

Désormais, les critères d'accréditation des membres des médias qui ne sont pas des membres permanents seront resserrés, indique le communiqué de la Tribune de la presse de l'Assemblée nationale.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Femen au Québec Voyez les images