NOUVELLES
01/05/2015 12:22 EDT | Actualisé 01/05/2015 12:22 EDT

Série Canadien-Lightning: l'heure de la revanche

GI/Richard Wolowicz/Radio-Canada

Canadien de Montréal (50-22-10, 110 points) contre Lightning de Tampa Bay (50-24-8, 108 pts)

Pour la deuxième année de suite, le Canadien et le Lightning croiseront le fer en séries, cette fois au second tour.

Les deux équipes voudront chacune venger un échec... bien différent.

D'abord, le Lightning voudra faire oublier le balayage subi l'an dernier au premier tour des séries. De son côté, le Tricolore cherchera par tous les moyens de contrer sa bête noire de la saison, une équipe contre laquelle les hommes de Michel Therrien ont perdu cinq fois en cinq matchs, dont une défaite de 7-1 en octobre.

En 2014, le Ligthning avait dû se tourner vers ses gardiens réservistes, Anders Lindback et Kristers Gudlevskis, en l'absence de Ben Bishop, blessé.

Cette saison, le géant de 2,01 m (6 pi 7 po) était devant le filet des « Bolts » pour les cinq victoires des siens. Chaque fois, il a dominé son rival Carey Price, en nomination pour les trophées Hart et Vézina.

Au total, Price a donné 21 buts au Lightning contre 8 pour Bishop.

Malgré ses neuf points laissés sur la table contre Tampa durant la saison, le CH a conclu en tête de la Division atlantique, deux points devant le Lightning.

Ralentir l'Éclair

Pour espérer inverser la tendance, le Canadien devra donc être en mesure de suivre la cadence effrénée de son rival. Ce ne sera pas évident, puisque Andrei Markov a passablement ralenti contre les Sénateurs et que Greg Pateryn est beaucoup moins agile que Nathan Beaulieu.

Le Canadien devra également trouver un moyen pour faire débloquer son attaque à cinq : un seul but en 20 occasions, bon pour l'avant-dernier rang des 16 équipes dans les séries.

Le CH a traîné ce même boulet durant une bonne partie de la saison. Mais son taux de réussite était quand même beaucoup plus reluisant : 16,5 % contre... 5 % en séries!

Mais comme le dit l'adage, quand on se compare, on se console. Le Lightning vient tout juste devant avec 2 réussites en 30 avantages numériques contre les Red Wings.

Le réveil de Pacioretty

Reste que pour répéter son exploit de l'an dernier, et on ne parle pas d'un balayage, plutôt improbable cette fois, le CH aura besoin de la contribution de tous ses piliers. À commencer par Max Pacioretty, plutôt discret depuis son retour au jeu lors du deuxième match.

Le 67 n'a inscrit que deux buts, dont un dans un filet désert pour sonner le glas des Sénateurs dimanche soir. Le capitaine du Lightning, Steven Stamkos, a lui aussi connu une série difficile, avec seulement trois passes. Pourtant, il avait été l'un des acteurs principaux des Floridiens contre le Canadien durant la saison avec une récolte de cinq buts et deux aides.

S'il se réveille, le CH en aura plein les bras, sans oublier Tyler Johnson, auteur de six buts contre les Red Wings, qui forme un redoutable trio avec Ondrej Palat et Nikita Kucherov.

Ironique de constater que le Canadien possède l'avantage de la glace, mais qu'il fait figure de négligé.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le hockey du bon vieux temps Voyez les images