NOUVELLES
29/04/2015 10:03 EDT | Actualisé 30/04/2015 05:35 EDT

L'Impact ne peut résister à Club América et s'incline en grande finale

NICHOLAS KAMM via Getty Images
Bakary Soumare (R) of the Montreal Impact clears the ball in front of Club America's Darwin Quintero during the CONCACAF Champions League return leg final in Montreal on April 29, 2015. AFP PHOTO/NICHOLAS KAMM (Photo credit should read NICHOLAS KAMM/AFP/Getty Images)

MONTRÉAL - Ils étaient 61 004 à s'être donné rendez-vous au Stade olympique afin d'assister à ce que plusieurs auraient qualifié de miracle.

Ils ont finalement quitté le coeur brisé.

Minuit a finalement sonné pour l'Impact de Montréal, mercredi, alors qu'il s'est incliné 4-2 contre Club América lors du match retour de la finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF.

Club América a remporté la série 5-3 et il participera donc à la Coupe du monde des clubs de la FIFA, en décembre prochain, au Japon. L'Impact, l'équipe Cendrillon du printemps, devra maintenant se contenter de poursuivre son parcours régulier en MLS.

Galerie photo Match retour de la finale de la Ligue des champions de la CONCACAF Impact vs Club América Voyez les images

"Ce qui fait vivre un club, ce sont ses partisans, a déclaré l'entraîneur-chef de l'Impact Frank Klopas après la rencontre. Nous voulions leur donner une raison de faire la fête. Ce ne fut pas le cas. Mais le simple fait de s'être rendu jusqu'ici est un accomplissement remarquable."

Devant la foule la plus imposante de son histoire, l'Impact est passé proche de réussir ce que plusieurs croyaient impossible, c'est-à-dire vaincre une des équipes les plus riches et les plus titrées en Amérique.

Après avoir pris les devants 1-0 en première demie, l'Impact a vu Club América exploser en deuxième demie avec quatre buts d'affilée. Le club mexicain a ainsi mis la main sur un sixième titre de la Ligue des Champions, et un premier sous la nouvelle formule mise en place en 2008-09.

"On n'a pas mis la pression assez haute comme en première demie, a expliqué le défenseur central Laurent Ciman. Ils ont beaucoup d'automatismes. Ils sont très forts techniquement. Si tu leur laisses des petits espaces, tu le paies 'cash'."

Andrés Romero, à la huitième minute, a donné espoir à l'Impact, qui avait besoin d'une victoire ou d'un verdict nul de 0-0 pour l'emporter. Jack McInerney a touché la cible dans une cause désespérée à la 89e minute.

Dario Benedetto, à la 50e, 66e et 81e minute, et Oribe Peralta, à la 64e, ont fourni la réplique pour le club mexicain, qui disputait un troisième match en huit jours.

"Le but rapide en deuxième demie leur a donné des jambes, a mentionné Klopas. Nous étions très compacts en première demie. C'était important de jouer de manière serrée. Ils avaient beaucoup joué et voyagé. Ce but leur a redonné vie. C'est plutôt nos joueurs qui ont semblé manquer d'énergie."

Acquis lundi d'un club de deuxième division afin de prendre la relève à Evan Bush, suspendu, le gardien Kristian Nicht a bien tenté de fermer la porte, en vain.

Bush a d'ailleurs été récompensé pour son travail au cours du tournoi, étant nommé gardien par excellence.

L'Impact devait aussi composer sans plusieurs éléments clés, comme Justin Mapp, Cameron Porter, Hassoun Camara et Victor Cabrera, tous blessés.

Même si les joueurs de l'Impact étaient visiblement déçus après la partie, Klopas a tenu à rappeler que l'équipe avait connu une aventure extraordinaire _ une équipe qui a terminé au dernier rang de la MLS l'an dernier est devenue seulement la deuxième de ce circuit à atteindre la finale.

"Ce qui est le plus remarquable dans notre parcours, c'est quand on pense à la fin de la saison dernière, a-t-il raconté. Nous nous demandions quoi faire pour améliorer l'équipe. Nous avons acquis plusieurs joueurs et ils sont devenus un groupe uni très rapidement."

L'Impact devra maintenant se tourner vers sa campagne régulière en MLS, mais il espère garder un peu de la magie du printemps et voir les partisans continuer de les appuyer en si grand nombre.

"Si l'équipe continue de bien faire, les gens vont venir, a rappelé Klopas. Nous avons démontré que nous avons une équipe excitante avec des bons joueurs."

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Impact de Montréal vs Club América 22 avril 2015 Voyez les images