NOUVELLES
29/04/2015 22:10 EDT | Actualisé 29/06/2015 01:12 EDT

L'adversité a aidé les Remparts à atteindre la finale de la Coupe du Président

MONTRÉAL - Les Remparts de Québec ont mis du temps à se mettre en marche, mais lorsqu'ils l'ont fait, aucune équipe n'a été en mesure de les freiner.Il y a un peu moins d'un mois, personne ne donnait cher de leur peau. La troupe de Philippe Boucher, considérée comme une des favorites, peinait à se débarrasser des Screaming Eagles du Cap-Breton au premier tour. Les gros canons, Anthony Duclair en tête, ne connaissaient pas le départ escompté et le jeu de la chaise musicale entre Callum Booth et Zachary Fucale devant le filet donnait des maux de tête à l'entraîneur.«Ç'a testé les gars durant une année de Coupe Memorial où beaucoup de monde regarde ton équipe, où beaucoup de monde critique l'équipe, a déclaré l'entraîneur et directeur-général de l'équipe. Je crois que ç'a fait sortir le meilleur de nos joueurs et notre caractère, et depuis ce temps-là, on a continué de bien jouer.»L'équipe hôtesse du tournoi de la Coupe Memorial a finalement évité la catastrophe en défaisant les Screaming Eagles 6-3 lors du septième match de la série, et n'a pas encaissé la défaite depuis. Les Diables rouges ont agi tel un véritable rouleau compresseur en balayant coup sur coup les Islanders de Charlottetown et les Wildcats de Moncton pour se tailler une place en finale, une première depuis 2006. Ils tenteront de ramener la coupe du Président à Québec pour la première fois depuis 1976.«Après la première ronde, beaucoup de pression est partie des épaules des joueurs, a analysé Boucher au cours d'une entrevue avec La Presse Canadienne. On serrait moins les bâtons en deuxième et en troisième rondes. Les gars s'amusent, les gars travaillent fort et le fait d'avoir un peu moins de pression, je crois que ç'a aidé.»La formation québécoise fera maintenant face à son plus grand défi des présentes séries. Elle se mesurera à l'Océanic de Rimouski, champion de la saison régulière, qui a facilement balayé les Foreurs de Val-d'Or, champions en titre, en l'emportant 6-0 mercredi.L'Océanic participera automatiquement au tournoi de la Coupe Memorial, étant donné la victoire des hôtes.Aucun signe de fatigueChose certaine, les Remparts ne dérougissent pas. Les ouailles de Boucher ont d'ailleurs inscrit au moins quatre buts dans chacune de leurs neuf dernières rencontres.Adam Erne a été l'une des pièces maîtresses des succès de l'offensive, lui qui occupe le premier rang du classement des buteurs en séries, avec 15 buts. Ses coéquipiers Kurt Etchegary, Duclair et Dmytro Timashov ont aussi contribué en récoltant tous au moins 15 points en autant de matchs jusqu'ici dans le tournoi printanier.Espoir du Canadien de Montréal, Fucale semble lui aussi avoir retrouvé ses repères devant le filet après avoir connu une fin de saison difficile à la suite de son échange aux Remparts, au mois de décembre. Le gardien de 19 ans a maintenu une moyenne de buts alloués de 3,22 et un faible taux d'efficacité de ,877 à son retour du Championnat mondial junior. Ces statistiques décevantes ont fini par convaincre Boucher de faire confiance à Booth au début des séries.Ce dernier a cependant trébuché lors du troisième match face aux Screaming Eagles, et Fucale a saisi sa chance. En 13 rencontres depuis qu'il a repris son poste, il conserve une moyenne de 2,23 et un taux d'efficacité de ,920 en plus d'avoir signé le jeu blanc face aux Wildcats, mardi.«Quand quelqu'un fait face à l'adversité, quand quelqu'un a une chance de reprendre le filet, tu veux qu'il réponde, et Zach a très bien répondu, a souligné Boucher. Il joue son meilleur hockey depuis qu'il est avec nous. On sait ce qu'il apporte dans la chambre, il a gagné tout ce qu'il y a à gagner dans le junior et il veut encore gagner.»«J'ai travaillé fort, mais en même temps, il faut que je donne le mérite à mes coéquipiers, a commenté le gardien après le match de mardi. On joue de mieux en mieux tous ensemble donc ça paraît pour tout le monde.»