Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Valeant affiche un bénéfice et revoit à la hausse ses prévisions

MONTRÉAL - Valeant Pharmaceuticals a rassuré les investisseurs mercredi en révisant à la hausse ses prévisions pour l'exercice, même si un des architectes de sa croissance vigoureuse a annoncé qu'il quitterait le poste de chef des finances de la pharmaceutique.Howard Schiller, âgé de 53 ans, tentera d'être réélu au conseil d'administration de la société établie à Laval, mais il abandonnera son poste de direction lorsqu'un successeur lui aura été trouvé.Grâce à une série d'acquisitions, la valeur boursière de Valeant a été multipliée par cinq fois, pour atteindre près de 70 milliards $ US, pendant les trois ans et demi suivant l'arrivée de M. Schiller au sein de la société.«Les affaires de Valeant n'ont jamais été aussi fortes et ses perspectives n'ont jamais été plus prometteuses», a déclaré mercredi M. Schiller lors d'une conférence téléphonique pour discuter des résultats financiers du premier trimestre de Valeant.Valeant (TSX:VRX) a surpassé les attentes des analystes et amélioré ses prévisions pour 2015 pour tenir compte du milliard de dollars additionnel en revenus et des plus importantes réductions de coûts prévues à la suite de l'acquisition de Salix Pharmaceuticals.La société a dû remporter une guerre d'enchères, au premier trimestre, avant de pouvoir mettre la main sur Salix et clôturer l'acquisition évaluée à 11,1 milliards $ US le 1er avril — qui marquait le début du deuxième trimestre.Conséquemment, Valeant s'attend maintenant à réaliser un chiffre d'affaires annuel de 10,4 milliards $ US à 10,6 milliards $ US, par rapport à des prévisions précédentes d'entre 9,2 milliards $ US et 9,3 milliards $ US. Le bénéfice ajusté devrait se chiffrer entre 10,90 $ US et 11,20 $ US par action, comparativement à des prévisions antérieures d'entre 10,10 $ US et 10,40 $ US par action.En 2016, le bénéfice par action ajusté devrait croître d'au moins 20 pour cent et le bénéfice d'exploitation avant impôts devrait passer la barre des 7,5 milliards $ US.L'analyste Neil Maruoka, de Canaccord Genuity, a estimé que l'acquisition de Salix permettait à Valeant de surpasser aisément toutes les attentes.«Nous croyons que cela souligne l'importance de l'acquisition de Salix (...) dont la contribution est maintenant encore plus importante que prévu», a-t-il écrit dans un rapport.Au premier trimestre, Valeant a engrangé un bénéfice de 73,7 millions $ US, soit 21 cents US par action, comparativement à une perte de 22,6 millions $ US, ou 7 cents US par action, un an plus tôt.Ses revenus ont gagné 16 pour cent à 2,2 milliards $ US, mais cette croissance atteignait 27 pour cent en excluant l'impact du taux de change et la vente des activités d'esthétique de l'an dernier.Le profit ajusté s'est établi à 2,36 $ US par action, alors que les analystes s'attendaient à ce qu'il soit de 2,34 $ US par action.La société prévoit utiliser ses flux de trésorerie pour réduire sa dette et pour réaliser de petites acquisitions.Le chef de la direction, Michael Pearson, a indiqué aux analystes, lors de la conférence téléphonique, qu'il ne s'attendait pas à conclure une acquisition de la taille de celle de Salix cette année, et qu'il n'était pas à la recherche d'une autre grosse acquisition.L'action de Valeant a avancé mercredi de 9,08 $, soit 3,7 pour cent, à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 256,30 $.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.