NOUVELLES
29/04/2015 10:50 EDT | Actualisé 29/06/2015 01:12 EDT

Une usine en Russie du président ukrainien saisie par la justice

Une usine en Russie des chocolats Roshen, propriété du président ukrainien Petro Porochenko, a été saisie par les enquêteurs russes pour cause d'impayés, a annoncé l'entreprise dans un communiqué.

L'usine, située à Lipetsk, une ville russe au sud de Moscou, a été mise sous scellés jusqu'au 13 septembre par le Comité d'enquête, organe chargé des principales investigations en Russie, qui y a été autorisé par un tribunal moscovite, a indiqué Roshen dans la nuit de mardi à mercredi.

La justice russe reproche à l'usine de ne pas avoir payé 180 millions de roubles d'impôts (3,17 millions d'euros), une somme "absolument pas comparable" à la valeur de l'usine, qui pèse 1,81 milliard d'euros selon Roshen.

Pour l'entreprise, les motivations de cette saisie sont politiques, Moscou s'opposant à Kiev dans la crise ukrainienne et ayant déjà mis en place un embargo visant entre autres les chocolats ukrainiens.

"En analysant les événements actuels (...), on peut affirmer avec certitude que la partie russe met délibérément en oeuvre toutes les méthodes pour empêcher la société de vendre ses actions en Russie", a-t-elle dénoncé, annonçant vouloir faire appel de la décision du tribunal.

Devenu en juin président de l'Ukraine, Petro Porochenko avait promis de vendre Roshen, l'entreprise de confection de chocolats qui l'a rendu milliardaire. Mais aucun acheteur ne s'est pour l'instant fait connaître, et la vente de la société qui possède des usines en Ukraine, Lituanie, Hongrie et Russie, pourrait prendre plusieurs mois voire des années, a récemment prévenu l'entreprise.

Ni le Comité d'enquête ni le tribunal moscovite qui lui a donné le feu vert n'ont confirmé la saisie de l'usine.

all/gmo/mr